Vous lisez, vous? Bah ça dépend si j'ai un livre!

Discussions générales ou hors topic pour les membres de la communauté. Les consommations ne sont pas incluses dans le prix, et on ne drague pas la serveuse merci.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Zombie
Radiant Silverpost
Messages : 1355
Inscription : 24 déc. 2010, 12:36
Localisation : Somewhere in time

02 févr. 2013, 14:21

HS : en voyant duffman j'ai remarqué que la marque était floutée sur les episodes des simpsons diffusés sur W9

Sinon bien passionant ce dictionnaire des yokai , je retrouve plein de monstres vus dans des animés/mangas. En general un yokai par page , avec une petite illustration de Mizuki, description , origine et anecdote sur la bestiole en question; fan de l'auteur et de son univers je kiff quoi! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
Messages : 29639
Inscription : 30 juin 2003, 17:20
Localisation : Ailleurs...
Contact :

02 févr. 2013, 15:01

HS : en voyant duffman j'ai remarqué que la marque était floutée sur les episodes des simpsons diffusés sur W9
CSA de merde !
Mais bon, comment mater les Simpson sur W9, censurés, coupés de pub et sur une chaine aussi puante...


----------------------------------------------------------

Suite de la correspondance Musset/Sand, bienvenue dans le monde du très ainsi procédé de littérature codée nommé acrostiche :

Quand je jure à vos pieds un éternel hommage
Voulez-vous qu'inconscient je change de langage
Vous avez su captiver les sentiments d'un coeur
Que pour adorer forma le Créateur.
Je vous aime et ma plume en délire.
Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
Avec soin, de mes lignes, lisez les premiers mots
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.


Cette indigne faveur que votre esprit réclame
Nuit à mes sentiments et répugne à mon âme.
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
SaN
Smart Bomber
Messages : 896
Inscription : 28 nov. 2008, 01:08
Localisation : Mars City

02 févr. 2013, 15:53

J'ai toujours eu du mal à comprendre l'intérêt de lire des saloperies.

Pendant ma scolarité, mes profs de français mon obligé ainsi que mes camarades, vous vous en doutez, à lire des livres insipides en majorité et assez souvent malheureusement carrément nauséabond.
En fait les livres qui m’ont intéressé à l'école ce compte sur les doigts de la main.

Franchement si c'était à refaire, au lieu d'essayer de faire comme si j'avais vraiment lu le livre en entier. Durant le contrôle de lecture consistant à vérifié si j'ai bien lu, comme un fidèle toutou.
J'écrirais des choses du genre:
-Jai commencer à lire le livre que vous nous avez forcé à lire, un peu par curiosité, surtout par obligation.
Rapidement, je me suis ennuyé, mes pensées m'ont rattrapées, détruisant ma concentration, finalement ma volonté de lire ce livre à été ébranlée. J'ai bien essayé de poursuivre la lecture, mais impossible mes pensées me rattrape sans cesse et m’emmène dans un endroit meilleur que celui du livre.
Aussi certaines idées et même certains sentiments inclus dans cet ouvrage, ont provoqué chez moi, une sensation forte de dégout, puis finalement un rejet.
D'où la question qui s'est imposé à moi, celle qui ma captivé infiniment d'avantage que la lecture de ce livre. Est-ce un mécanisme de protection naturellement présent dans mon cerveau? Consistant peut être à se protéger des idées puantes parfois continues dans des livres?
C'est pourquoi au lieu du compte rendu de lecture je vous propose un extrait de ma réflexion sur ce sujet. Avec tout le respect que je vous dois...
Avatar de l’utilisateur
Mortipoil
Counter Stop
Messages : 6624
Inscription : 06 sept. 2012, 18:14
Localisation : Moose VS Beaver

03 févr. 2013, 03:50

Je viens de finir Nolife Story.
Beaucoup plus agréable à lire que la Bible Nes par exemple (bien que la prose soit toujours très légère), pas mal d'anecdotes intéressantes.

J'ai rendu ce matin le tome 1 du trône de fer à la bibli, j'en étais à la page 47... Et je suis 11ème sur liste d'attente, je n'ai donc pas pu le renouveler.

Tant pis, je vais me chercher autre chose à lire.
SaN
Smart Bomber
Messages : 896
Inscription : 28 nov. 2008, 01:08
Localisation : Mars City

04 févr. 2013, 05:05

Heureusement la mémoire est sélective. J'ai essayé de me souvenir des pires livres que j'ai été forcé de lire à l'école.

Le meilleurs de l'insipide selon moi.

Les livres où l'on trouve des descriptions inutilement longues. 5 pages pour décrire une table basse? Qui ça peut intéresser à part un menuisier et encore... :)
A titre de comparaison un grand nombre d'hommes ayant marqué l'histoire de l'humanité ont une biographie qui ne dépasse pas la page.

Les autobiographies sans intérêt, narrant des histoires plus efficaces que le somnifère. Où je me rappelle mettre demander après 20 pages, si l'auteur ne faisait pas juste du remplissage histoire de faire grossir le volume du livre. Le genre de livre autobiographique où on se dit à la fin que notre vie n'est pas si monotone finalement. Peut être est-ce le but caché de ses livres? Rassurer le lecteur sur l'intérêt de sa propre vie? :)

Les romans se concentrant sur la tâche de captiver le lecteur par l'émotionnelle. Comme on ne peut pas s'identifier à tout le monde, quand ça ne prend pas il ne reste plus rien du livre.

Sinon dans les saloperies, ma mémoire à bien nettoyé le périmètre car je ne m'en souviens que de 2.
Au collège la prof m'a obligé à lire l'histoire d'un jeune homme, de quelques années mon ainé à l'époque des faits.
Au début, il en pince pour une jeune fille de son âge qui à l'air belle, gentille, pleins de qualité et de surcroit elle est amoureuse de lui.
Mais finalement, il se fait détourner par une veille salope cocufiant son mari. Une femme sans vertu, inhumaine, qui se sert de lui comme d'un gode. Car cela l'amuse de le marquer à vie, lui se retrouve bêtement à avoir des sentiments pour elle, oubli complétement la jeune fille et il continue à s'enfoncer. Il se croit fort parce qu'il a séduit une vielle, ensuite il fait style d'avoir des sentiments pour la jeune, mais il a juste envie de tester une autre fille et elle lui parait une proie facile maintenant qu'il sait faire l'amour. Après lui avoir fait croire qu'il l'aime trop depuis longtemps etc... Après un moment passé avec elle où il continuait pourtant à couché avec la veille. Il réussi par chantage a couché avec la jeune. Du style si tu couches pas c'est que tu m'aimes pas vraiment, que tu es resté qu'une gamine dans ta tête blablabla. Puis il la jette le lendemain. Machin est glorifié il a séduit 2 nanas quand ses potes en sont à zéro et maintenant c'est lui qui dégage les filles comme il veut, tel un homme un vrai.(faire du mal à une jeune fille amoureuse vulnérable ya pourtant pas de quoi être fier) Bref la morale de l'histoire semblant être que l'amour c'est de la merde.

L'autre je me souviens du titre. Le parfum. Un best-seller. Raconte l'histoire d'un mec monstrueux. Totalement inhumain. Il nait, époque renaissance, au milieu des déchets, au stand poissonnerie d'un marché dégueulasse. Sa mère est exécuté pour infanticide. Lui survit. Il est pour le moins différent. En fait il n'a aucune humanité, aucun sentiment, aucune empathie rien. Possédant un surdéveloppement incroyable de ses capacités olfactives, il semble ne tirer plaisir que dans les odeurs qu'il sent. Bref il est une sorte de ganon, un cochon monstrueux, même les cochons ont des sentiments normalement.
J'oubliais, lui n'a aucune odeur. Cela semble choquer les gens qu'ils rencontrent, qui parfois le rejette pour cette raison. Complétement irrationnel.
Un jour il tue une jeune fille avec préméditation dans le but de lui voler son odeur qui le fascinait. Premier meurtre, d'une innocente, vulnérable. Sans remord, sans émotion rien. No comment...
Après il deviens l'apprenti/esclave d'un parfumeur bi-classé escroc, qui se sert de lui et de ses talents pendant 3 ans.
Finalement il termine sa quête de création du parfum ultime. Il le met, va faire un tour en ville. Les gens sont tellement fascinés par cette odeur, qu'ils le prennent pour un ange, puis le dévore vivant... Ouais du cannibalisme génial! Bref un livre puant dans toute sa puanteur.
Que doit-on tiré d'un livre comme celui-ci? Que l'être humain est mauvais dès la naissance? Que l'humanité est une espèce pourrie? Vu que dans le livre on croise que des merdes.
Avatar de l’utilisateur
Parpaing
1 crédit c'est déjà trop
Messages : 2451
Inscription : 18 oct. 2006, 17:31
Localisation : Paris

04 févr. 2013, 20:08

T'as oublié de dire que son parfum ultime déclenche une immense orgie publique dans la ville.
Oui, on m'a aussi forcé à le lire. Quel bouquin de merde. Si je me souviens bien en plus le style d'écriture était très lourd avec très peu de dialogues. Ce qui est peu surprenant vu que le "héros" est totalement asocial. Et totalement con durant la majeure partie du bouquin aussi.
Tatsujin Oh c'est plus chiant que Euro Truck Simulator 2
Avatar de l’utilisateur
M.Knight
El Smarto
Messages : 2544
Inscription : 24 déc. 2010, 11:28

04 févr. 2013, 22:08

Ce livre là, "Le parfum" c'est un vrai livre? Qui a vraiment été vendu? :eek:
A lire la description, on dirait une sorte de mauvaise blague, ou d'un écrit de fétichiste pour un public bien spécifique. J'arrive pas à croire que c'est un "best-seller" tant c'est absurde comme "histoire". :eek:

Le bouquin d'école qui m'a 'traumatisé', c'est Thérèse Raquin de Zola.
L'histoire est celle d'un couple, Camille et Thérèse, qui va connaître une déchirure en raison de l'arrivée d'un gars nommé Laurent je crois. Thérèse s'éprend de lui et les deux tuent le mari.
Pendant tout le roman, on a des tartines de descriptions qui n'en finissent jamais, sur ce que ressentent les amants tueurs sur leur "passion" initiale et le regret qui suit. (Ils sont hantés par le mari ou un truc du genre, c'est abracadabrantesque)
C'est un style voulu, mais c'est pas un truc à donner à des élèves de lycée je pense, c'est un truc à les dégoûter de la lecture à mon avis.
Après, il doit y avoir des "fans" de Zola et c'est possible qu'ils l'aient apprécié, mais bon, c'est dur de suivre.

Par contre, j'avais lu "La Guerre de Troie n'aura pas lieu", une pièce de théâtre qui elle était très sympa. Je me suis surpris à la relire plusieurs fois d'ailleurs.
raisonnable
King Fossile
Messages : 10290
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

04 févr. 2013, 22:17

bah moi je l'ai pas trouvé si mal "Le parfum"
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
Messages : 29639
Inscription : 30 juin 2003, 17:20
Localisation : Ailleurs...
Contact :

04 févr. 2013, 22:19

Autant Le Parfum m'avait laissé froid, autant Thérèse Raquin est juste un délicieux morceau de littérature "documentaire" ou "naturaliste" comme disait Zola lui-même. L'histoire du couple maudit dépeinte par Zola est simplement fascinante. Comme tout Zola d'ailleurs.
Les descriptions de Zola sont si touchantes et poignantes qu'on a le sens d'être incorporé au milieu qu'il présente. Voilà pourquoi Zola est dans mon Panthéon des auteurs.

L'atlier de travail des Lorilleux, l'atmosphère de la mine, l'enfer brûlant dans les locomotives, le luxe hypocrite de la haute société...toute la saga des Rougon-Macquart est un monument.

C'est en lisant des auteurs comme Zola, Huysmans ou Proust que l'on comprend que le parler vrai et le parler littéraire ont un but similaire, tout comme Céline qui aimait à croiser les registres...

Le jour où je réussirai à pondre une rédaction qui n'aurait que le dixième de cette qualité, je pourrai mourir !
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
Avatar de l’utilisateur
M.Knight
El Smarto
Messages : 2544
Inscription : 24 déc. 2010, 11:28

04 févr. 2013, 22:48

Je comprends que le livre puisse plaire car le souci du détail est effectivement très poussé, mais en contrepartie, ça requiert une certaine volonté de fer pour se plonger dans les descriptions.
Après, je suis pas trop fan de lecture (que ça oit maintenant ou à l'époque) donc ça m'a assez vite épuisé. Il y a du bon, mais c'est pas à la portée de tous. (et pas à la mienne en tout cas)
SaN
Smart Bomber
Messages : 896
Inscription : 28 nov. 2008, 01:08
Localisation : Mars City

04 févr. 2013, 23:52

Certaines personnes sont touché facilement par l'émotion pouvant se dégager d'un livre, d'un film, d'une série... D'autres non.
Pour celui cherchant à s'évader de sa réalité ou nourrir son imaginaire, c'est vrai qu'il est difficile de trouver un sens encore plus aiguisé de souci du détail que dans Zola.

Je pense M.Knight que Zola n'est tout simplement pas ton style de lecture, ni le miens d'ailleurs.

Pour le parfum, je ne me souviens pas de l'orgie finale, mais je vais te croire sur parole, j'ai pas envie d'aller vérifié, je retoucherais pas à ce livre. :)
Une orgie cannibale il manquait plus que ça! N'importe quoi...
Dire que ce livre est un best-seller. En même temps ya une explication toute simple à cela.
Le trash fait parler de lui, le trash marque le cerveau humain, le trash fait donc vendre. D'où la surenchère trash télévisuelle perpétuelle, ayant pour d’anesthésier et de marquer le cerveau entre 2 coupures pubs.
En nous écroulant sous le poids du contenu trash et en le faisant passer pour cool/normal on est conditionner à aimer le trash petit à petit, sauf qu'on s'y habitue d'où la surenchère nécessaire.

En fait le cerveau humain principalement photographique, se souvient automatiquement, des images violentes, horribles et repoussantes et cela qu'on en ai conscience ou non.
C'est un mécanisme de survie. A l'origine il sert à qu'on se souviennent d'une situation dangereuse pour mieux y faire face la prochaine fois voir l'éviter si possible. La répétition mêmes virtuelles de ces images violentes ou repoussantes, marque le cerveau toujours, mais le font bugguer en quelques sortes. Il ne sait plus quoi en faire, ce n'était pas prévu, une telle quantité d'image trash, faut il les rejeter, faut il les garder le cerveau est perdu.
Pour parler franchement c'est du piratage, il s'agit de détourner les fonction du cerveau, dans le but de graver des informations à l'insu de l’utilisateur.

Si on revenait avant la télé, je parierais tout sur le fait qu'un livre comme le parfum n'aurait aucun succès.
kakusai
Radiant Silverpost
Messages : 1065
Inscription : 31 août 2009, 11:25
Localisation : Astoria, OR

06 févr. 2013, 10:30

J'ai adoré le parfum, vraiment. Le "héros" c'est vraiment Dexter et comme j aime bien dexter aussi. :)

Très bonne lecture que ce parfum.
Enfin c'est pas le college qui m'a imposé ce livre, je l'ai trouvé dans la bibli de mes parents. Après c'est sur que si on lit sous la "contrainte" autant pas lire je dirais.

Je me relis le seigneur des anneaux. Vraiment un gros potentiel les hauts tertres de galgals et tom bombadil.
"Less is more"
Avatar de l’utilisateur
Cormano
Counter Stop
Messages : 7349
Inscription : 22 mai 2003, 16:26
Localisation : Nantes
Contact :

06 févr. 2013, 10:54

Tiens, vu qu'il n'y a pas de topic théâtre et que ça a sa place dans le topic lectures, je vais en parler ici.

J'ai vu récemment une adaptation du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu. Sous ce titre qui rappellera peut-être de mauvais souvenirs du lycée se cache pourtant une passe d'armes étonnamment moderne entre Montesquieu et Machiavel qui confrontent leurs doctrines respectives en imaginant le meilleur moyen pour qu'un "prince" tyran parvienne au pouvoir et s'y maintienne avec poing de fer/gant de velours. Il s'agit d'un brûlot politique plus que d'une œuvre philosophique, inutile de dire que Montesquieu chantre de la loi et de la raison finit incapable de réfuter les arguments de Machiavel. Le metteur en scène a pris le parti de jouer les fausses pistes historiques en diffusant en préambule des fragments audio de discours hitlériens ; en réalité, cette œuvre date de 1864, écrite par un avocat en réaction à l'accession au pouvoir de Napoléon III. C'est justement ce qui fait toute la force de ce Dialogue puisque même en connaissant le contexte d'écriture, on ne peut s'empêcher de songer à divers despotes modernes que l'écrivain n'a pas pu connaître.
Une œuvre singulière, difficile d'approche, parfois alourdie par son parti-pris et son contexte classico-romantique (les Enfers grecs, simple prétexte pour faire se rencontrer deux philosophes que deux siècles séparent), mais dont on sort ébranlé.
Incredible Excite-Dragon Shooting! Challenge to your Intensive Capacity!
Avatar de l’utilisateur
-SGN-
Super Grand Nevrosé
Messages : 6193
Inscription : 08 sept. 2006, 12:02
Page Facebook : http://fb.com/leclubdessacs
Localisation : Bruxelles

06 févr. 2013, 11:25

Les derniers coups de feu continuent de briller,
Dans le jour indistinct où sont tombés les nôtres,
Sur onze ans de retard, serai-je donc des vôtres?
Je pense à vous ce soir, ô morts de février.

-Robert Brasillach-
ptivador
Joystick d'or 2016
Messages : 550
Inscription : 19 sept. 2009, 19:52

06 févr. 2013, 12:49

Au moins concernant le titre le parfum, il est relativement contemporrain:
l'education nationnale (sic) n'a pas repris les sempiternels titres vus et revus (Mme Bovary, Bel-ami, Andromaque, tous les Molière sensés être drôle, etc, etc..).

Ce que je reproche plus au bouquin qu'on nous fait lire en scolarité; ce n'est pas la qualité (ou non) des bouquins car c'est très subjectif, c'est qu'ils ne sont jamais vraiment porteur d'espoir. C'est toujours des histoires super glauques / sociétales / triste à mourrir / à la morale douteuse / très politiquement orientés . Un peu de légèrete ne ferait pas de mal dans ce monde de fous!
On peut tromper mille fois une personne...Non c'est pas ca...On peut tromper mille fois mille personne... non plus.. Bref Sarah Connor c'est la porte d'à côté.
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
Messages : 29639
Inscription : 30 juin 2003, 17:20
Localisation : Ailleurs...
Contact :

06 févr. 2013, 13:00

Faut dire aussi que la littérature française n'est pas globalement porteuse d'espoir...Et même quand elle l'est, c'est finalement pour donner une fin qui contraste un peu avec l'ensemble de l'oeuvre. Germinal en est un excellent exemple, la fin du livre marque un espoir dont on s'aperçoit qu'il justifie jusqu'au titre de l'oeuvre.

Les moralistes (La Rochefoucauld, Vauvenargues, Joubert) ont écrit dans une dynamique d'espoir aussi, même si tout n'apparait pas ainsi à la première lecture.
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
Avatar de l’utilisateur
sisi
1 crédit c'est déjà trop
Messages : 2209
Inscription : 26 juin 2003, 18:10
Localisation : Villepreux (78)

06 févr. 2013, 21:07

Cormano a écrit :Tiens, vu qu'il n'y a pas de topic théâtre et que ça a sa place dans le topic lectures, je vais en parler ici.

J'ai vu récemment une adaptation du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu. (...).
C'est marrant, je l'ai vu aussi (c'était au Lurcernaire, y a 4-5 ans) et j'avais beaucoup aimé.
J'ai appris peu de temps après que le livre qui a inspiré la pièce, a aussi inspiré d'autres oeuvres (je cite wikipedia: sa présentation d’une réalité truquée pour des raisons politiques, le Dialogue se montre précurseur d’ouvrages ultérieurs comme le 1984 de George Orwell, ou les œuvres de Philip K. Dick, eux aussi baignés de vision politique — voire de la notion de spectacle mentionnée brièvement par Marx, et que mettra en exergue beaucoup plus tard le mouvement situationniste. Des ponctions massives du texte de Joly sont introduits par les auteurs des Protocoles des Sages de Sion.(...) Ce (...) texte servira de base au célèbre Protocoles des Sages de Sion, pamphlet antisémite obtenu à peu de frais en remplaçant essentiellement le terme de "financiers" par celui de "juifs" tout au long du texte et en n'en gardant que les tirades de Machiavel.)

Pour ceux qui ne savent pas, les Protocoles des Sages de Sion est un faux qui se présente comme un plan de conquête du monde établi par les Juifs et les francs-maçons, ce livre a fortement inspiré Hitler pour son "Mein Kampf" et est, paraît il, encore édité dans le monde arabo-musulman (il a même été adapté en feuilleton télé en Egypte) .
Je conseille vivement la lecture de la BD "Le Complot" de Will Eisner qui se lit comme un documentaire passionnant sur la fabrication et la fortune de cet écrit...

Bref, ce "Dialogue aux enfers " a eu un destin assez étonnant, et je rejoins l'enthousiasme de Cormano pour la qualité de son adaptation en pièce de théâtre.
Shmupland, shmupland über alles!
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
Messages : 29639
Inscription : 30 juin 2003, 17:20
Localisation : Ailleurs...
Contact :

12 févr. 2013, 13:35

Et en ce moment, je lis le livre de François Corbier, Vous étiez dans Dorothée ? et là, je savoure l'humour très particulier de son auteur.
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
Avatar de l’utilisateur
Hobbie
Counter Stop
Messages : 5578
Inscription : 07 févr. 2010, 01:21
Localisation : Theâtre des Astres

12 févr. 2013, 14:17

@Yace : Il est bien secoué le musclé, hein !
Je me rappelle encore ma surprise à l'époque quand j'ai découvert que le Corbier qui faisait sa rubrique de chansons déjantées dans Guitar Part était bien le même que celui du Club. ^^
Avatar de l’utilisateur
YannHuitNeuf
Georges Brassin
Messages : 8577
Inscription : 05 avr. 2012, 11:07
Page Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100010863858991
Localisation : Près d'AUXERRE, à 40 bornes de Chablis !
Contact :

12 févr. 2013, 14:42

Je pense qu'il y a une fan base de Corbier ici.
Je me souviens de quelques émissions avec ce gros déglingos qui chantait des chansons paillardes :D Bien loin de l'image qu'il avait avec Dorothée!!!!
Bon, après, c'est pas gogol 1er non plus :D
Quand quarante personnes s'habillent comme un con c'est L'ACADÉMIE FRANÇAISE. Quand mille personnes s'habillent comme un con, c'est l'ARMÉE FRANÇAISE
Pierre Desproges

Image
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
Messages : 29639
Inscription : 30 juin 2003, 17:20
Localisation : Ailleurs...
Contact :

12 févr. 2013, 16:02

D'ailleurs, à ce propos, mes premières impressions (en partie) quant à ce livre, telles que je les ai déjà soumises à son auteur qui, contrairement à beaucoup, a les indéniables mérite et gentillesse de répondre à chaque message qu'on lui envoie, à l'image de Ringo Starr dans Les Simpson :
C'est un regal qui en à peu près 50 pages m'a déjà ému dans les deux sens, ceux du rire et des larmes.
Un vent frais et salutaire en cette époque où l'édition (qui ne veut d'ailleurs pas de mes modestes proses au passage) semble n'être constituée que de livres parasitant le titre d'un célèbre film de Kubrick, ou narrant les aventures charnelles d'une madame sur un ton qui aurait effrayé Fanny, Alcide et la très lubrique comtesse Gamiani de Musset...ou ultime raffinement, de livres qui en leur intitulé comportent le nom "magique" d'Hitler, car apparemment, le nom de ce personnage fait vendre et devient produit de consommation courante ou d'inspiration pourpseudo-historiens en mal de thèmes nouveaux...
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
Avatar de l’utilisateur
YannHuitNeuf
Georges Brassin
Messages : 8577
Inscription : 05 avr. 2012, 11:07
Page Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100010863858991
Localisation : Près d'AUXERRE, à 40 bornes de Chablis !
Contact :

12 févr. 2013, 19:55

"Hitler", ça me fait penser à ce magasin de futal en Indes.......

BREF....

Quand les cons sont braves, comme moi, comme toi, comme nous, comme vous ce n'est pas très grave..........
Quand quarante personnes s'habillent comme un con c'est L'ACADÉMIE FRANÇAISE. Quand mille personnes s'habillent comme un con, c'est l'ARMÉE FRANÇAISE
Pierre Desproges

Image
Septon
Ampoule aux Pouces
Messages : 469
Inscription : 12 janv. 2012, 21:41

15 févr. 2013, 18:13

Si c'est une vendetta contre moi je te propose les messages privés, merci.
Avatar de l’utilisateur
Cormano
Counter Stop
Messages : 7349
Inscription : 22 mai 2003, 16:26
Localisation : Nantes
Contact :

15 févr. 2013, 18:20

C'est pas une vendetta, mec, c'est un ban. On te revoit dans deux semaines.
Incredible Excite-Dragon Shooting! Challenge to your Intensive Capacity!
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
Messages : 29639
Inscription : 30 juin 2003, 17:20
Localisation : Ailleurs...
Contact :

15 févr. 2013, 18:34

Message de modération :

Suite à de récents heurts sur ce topic pourtant peu enclin à la base à tels débordements, il a été décidé de concert par la team shmup de recentrer le présent sujet. Ont donc été supprimés toute référence ainsi que tous les échanges relatifs à l'ouvrage en question, ce sujet étant manifestement trop polémique pour être traité en toute quiétude sur le forum.
Au surplus, et ce après de nombreux dérapages et avertissements, Septon écope donc d'un ban temporaire de quinze jours. Malgré les conseils puis les sursis qui lui ont été accordés, ce membre a continué à illustrer ses propos (que d'aucuns jugeront douteux) par un ton de moins en moins acceptable, empreint d'incises méprisantes. Cette attitude n'a pas à être ainsi acceptée.

Merci de votre compréhension.
La Team Shmup
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
Avatar de l’utilisateur
ccp
Ampoule aux Pouces
Messages : 492
Inscription : 28 oct. 2009, 14:16

15 févr. 2013, 18:55

S'il avait lu Jimmy Guieu, il aurait su que l'invasion des extra terrestres est le mal (et le seul) qui gouverne notre société.
Avatar de l’utilisateur
ccp
Ampoule aux Pouces
Messages : 492
Inscription : 28 oct. 2009, 14:16

15 févr. 2013, 19:04

Sinon comme c'est la mode du zombie, y a un très bon bouquin du français JP Andrevon, Horizon de cendres.
kakusai
Radiant Silverpost
Messages : 1065
Inscription : 31 août 2009, 11:25
Localisation : Astoria, OR

16 févr. 2013, 19:14

Ah bah tiens tu me fais penser que j ai lu world war Z ecrit par le fils de mel brooks (sisi je vous assure) et c'est vraiment sympa (meme si un peu longuet vers la fin) un film avec brad pitt doit sortir cette année.
Brooks a aussi écrit guide de survie en territoire ennemie qu'est pas mal car c'est vraiment guide et non un roman (sisi les zombies existent :) )
"Less is more"
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
Messages : 29639
Inscription : 30 juin 2003, 17:20
Localisation : Ailleurs...
Contact :

20 févr. 2013, 17:34

Ceci mérite que j'en cause un peu dans un topic littéraire...
Quant à 80 ans, Trenet adapte Vigny ou plutôt se sert hardiment de célèbres vers de Vigny en revisitant la légende de Roland à Roncevaux leur ajoutant une bonne dose d'humour...Ca donne un poème qui fait ma joie !

Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
SaN
Smart Bomber
Messages : 896
Inscription : 28 nov. 2008, 01:08
Localisation : Mars City

21 févr. 2013, 10:35

J'ai lu "le code secret de la bible".

Pour dire vrai, les livres qui m'intéresse le + en général, sont ceux qui font réfléchir, où il faut se creuser les méninges pour séparer le vrai du faux, ou simplement qui nécessite de réfléchir pour trouver des informations cachés et/ou qui contiennent un savoir important.

Ce livre mélange un peu tout ça, donc si vous êtes comme moi il vous plaira.

L'auteur par du constat, que la bible juive selon la légende a été donné à Moïse directement par dieu et que toujours selon cette légende le texte n'a jamais été modifié depuis. Je dis légende car cela est invérifiable et que je ne suis pas du genre à croire sans voir.
Comme le texte de la bible parle d'informations cachés à l'intérieur. L'auteur les cherche en utilisant la méthode suivante. Il prend un écart au hasard entre les lettres, jusqu'à trouver un mot formé de cette manière qui a un sens. A ce moment il conserve l'écart choisi puis le continue voir si un autre mot apparait, révélant alors une phrase caché.
Et de cette manière il a trouvé des phrases qui prédise beaucoup d’événement important de l'histoire. Comme le 11 septembre 2001 etc...
L'auteur est donc persuadé qu'il a découvert quelques choses de très important.

Mes conclusions sur ce livre, spoiler ne lisez pas si le livre vous intéresse.
Spoiler :
L'auteur surestime sa découverte, en minimisant le fait que dans la majorité des cas quand il trouve un mot, il ne trouve pas de phrase ensuite. Ce fait est pourtant révélateur que sa technique est soumise à la chance. Il surestime aussi les phrases qu'il trouve, qui sont souvent fragmenter et qu'il réinterprète en parallèle à des événements de l'histoire. Sans mesurer l'importance des phrases sans aucun sens qui sont bien plus nombreuses à sortir selon sa méthode. En d'autres mot son travail n'est pas rigoureux. Je pense qu'il ne comprend pas comment les probabilités fonctionnent.
J'ai fait le test de prendre un autre livre. Candide de Voltaire et d'y utilisé la technique. Pareil j'y trouve beaucoup de "prédictions" d’événements de l'histoire et même d'avantage que lui. Tout simplement parce que l'alphabet français comporte plus de lettres que l'hébraïque. Donc le nombre de combinaisons possibles est grandement boosté.
En fait tout cela n'est qu'une question de probabilité. Malheureusement pour l'auteur sa découverte n'en est pas une. S'il avait trouvé un ou plusieurs écarts qui donne tout un autre texte sans interruption. Il aurait fait une découverte en effet. Ces recherches ont au moins le mérite de montré qu'un cryptage numérique de ce type n'existe pas dans la bible.
En parlant de numérique. L'erreur de l'auteur s'explique par le fait qu'il semble ignoré comment le numérique fonctionne. En effet sur un ordinateur tout n'est en réalité qu'une succession binaire de 1 et de 0. Rien qu'avec les combinaisons de ces deux chiffres ont a toute l'information.
Par exemple sur n'importe lequel des nombres irrationnels. Comme ils possèdent un nombre infini de chiffres après la virgule, ils peuvent contenir par combinaison une quantité d'information infini. En fait si on utilise sa méthode sur un nombre irrationnel on peut trouver absolument toute l’information qui existe, qui existera etc... à l'infini.
Donc dommage pour l'auteur mais son livre est quand même bien.
Répondre