Vous lisez, vous? Bah ça dépend si j'ai un livre!

Discussions générales ou hors topic pour les membres de la communauté. Les consommations ne sont pas incluses dans le prix, et on ne drague pas la serveuse merci.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Alec
King Fossile
Messages : 14628
Inscription : 12 juil. 2004, 17:04
Localisation : nstc-j

10 mai 2014, 09:21

edit,post déplacé dans le bon topic (merci raiso !)
Dernière modification par Alec le 11 mai 2014, 08:17, modifié 1 fois.
toutes vos bases nous appartiennent à nous !
raisonnable
King Fossile
Messages : 10212
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

10 mai 2014, 21:05

j'appelle ça une BD ton bordel là, pas un livre!!!

(j'adore les Bds hein...)
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
Messages : 29639
Inscription : 30 juin 2003, 17:20
Localisation : Ailleurs...
Contact :

08 juin 2014, 17:24

Lu "Folles rumeurs" de M.Aron et Franck Cognard.

Le récent épisode de délation dont j'ai été victime m'a poussé à faire l'acquisition de cet ouvrage qui m'a à la fois fait rire et fait hurler devant l'ignominie de la foule...

Enfin, comparée à cet extrait, mon histoire récente est encore joyeuse :
De la fenêtre de sa cuisine, Gisèle a tout vu. Gisèle Roudaut habite un petit immeuble du quartier de Kergoat à Brest. Ce 1er décembre 2011, elle témoigne devant les journalistes : « Vers 17 heures, une quinzaine de mamans d’élèves de la maternelle, de l’autre côté de la rue, se sont précipitées vers lui en hurlant. Je leur ai crié de le laisser tranquille, mais elles n’ont pas fait attention. Il a tenté de se réfugier dans le hall, mais ses poursuivants s’y sont engouffrés. Après, j’ai entendu des cris.

»

La victime de cette agression collective s’appelle Jean-Claude Basset. Un marginal, âgé de 65 ans, ancien employé de la direction des constructions navales (DCN) de Toulon. À la suite de problèmes psychologiques, il a été placé sous curatelle. Dans le quartier, cet homme à l’accent du Sud prononcé, avec sa barbe broussailleuse et ses vêtements négligés, intrigue. Les mères n’aiment pas le voir « traîner » à proximité de l’école. Dix jours avant le drame qui lui coûtera la vie, Jean-Claude Basset prend pourtant soin d’une petite fille de 3 ans qui a échappé à la vigilance de sa mère à la sortie de la maternelle. Le sexagénaire la prend par la main pour la reconduire à l’école. Mais dans la rue, une jeune femme témoin de la scène imagine aussitôt qu’il essaie de la kidnapper. Elle se précipite sur lui pour lui arracher la fillette et la ramène à sa mère. Dans les jours qui suivent cet incident, les mères ne parlent plus que du « pervers » qui, elles en sont convaincues, a jeté son dévolu sur leurs petites filles ! Et quand, le 28 novembre 2011, Jean-Claude Basset repasse devant la maternelle Auguste-Dupouy, il déclenche une véritable panique.

Les mères crient, hurlent et tentent de se jeter lui. Basset prend peur et s’enfuit. C’est ainsi qu’il se retrouve acculé dans le hall de son immeuble, coincé devant la porte de l’ascenseur. Prévenus par des voisins, les policiers arrivent rapidement sur place. Ils extirpent le retraité de la foule et le font monter dans un fourgon. Soudain, Jean-Claude Basset, qui respire de plus en plus difficilement, perd connaissance. Les gardiens de la paix lui font un massage cardiaque, mais il est trop tard. Il succombe à un infarctus foudroyant, lié au stress. C’est ce que révélera l’autopsie, rendue publique par le procureur de la République de Brest, Bertrand Leclerc. « Le drame dans cette histoire, dit le magistrat, c’est que personne n’a agi de mauvaise foi, il semble que toutes les mamans étaient persuadées de la véracité de leurs accusations. » Et de conclure : « On peut affirmer que c’est la rumeur qui a tué Jean- Claude Basset. »

La bonne foi des parents n’étant pas mise en doute, le procureur n’ouvrira pas de poursuites pour dénonciation calomnieuse (un délit passible de cinq ans de prison). On peut cependant s’interroger sur la pertinence de l’analyse juridique du parquet de Brest. Quinze jours après le drame, une équipe de télévision est retournée dans le quartier pour retrouver les mères qui ont participé à cette chasse à l’homme. Les propos tenus par certaines d’entre elles sont stupéfiants. Ils ont été diffusés en décembre 2011, sur TFI, dans l’émission « 7 à 8 ». « Oui, il y a quelqu’un qui est mort, mais ce n’est pas non plus le président de la République qui est mort ! » dit l’une. Et quand la journaliste Marie Peyraube demande à deux autres mères de famille si elles regrettent ce qui s’est passé, voici ce qu’elles répondent : « Je ne regrette rien. Il y avait une motivation qui était fondée. Il parlait tout seul cet homme-là, il avait le regard froid. C’est sûr que si cela avait été un monsieur en costume cravate, on n’aurait pas porté le même jugement », lâche la première. Quant à la seconde, elle ne semble pas non plus assaillie par les remords : « Eh bien, oui, moi j’étais inquiète. Je ne reviendrai pas là-dessus. Tous ceux qui auraient été à notre place, ils auraient agi de la même façon ! » Ces propos choquent, ils nous interrogent aussi. Car le drame de Brest s’est déroulé dans un contexte bien particulier. Au cours des trois semaines précédentes, deux affaires criminelles, malheureusement authentiques, ont bouleversé l’opinion publique. Le 7 novembre 2011, la petite Océane, 8 ans, est tuée de plusieurs coups de couteau à Bellegarde dans le Gard. Le 17 novembre 2011, Agnès, 13 ans, est découverte morte et brûlée au Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire. Une semaine plus tard, le 1er décembre 2011, Jean-Claude Basset est agressé. Cette succession de faits divers tragiques a sans doute contribué à hystériser le climat autour de l’école maternelle. Les mères de Brest nous renvoient, comme un miroir déformant, les contradictions d’une société qui se veut « civilisée », mais dont les pulsions sont en permanence excitées par la médiatisation. « Tous ceux qui auraient été à notre place, ils auraient agi de la même façon. » La rumeur de Brest a fait ressurgir, comme toutes les autres, des archaïsmes profondément enfouis sous le vernis de la culture moderne et des comportements en apparence rationnels. Dans les temps anciens, les chamans se mettaient en transe pour tuer de manière symbolique l’esprit de l’animal chassé par la tribu. Aujourd’hui, la rumeur induit le même état de transe collective. Dans un climat passionnel entretenu par la surmédiatisation de quelques faits divers tragiques, les repères du réel s’estompent, la confusion sociale s’instaure. La rumeur permet au groupe de se libérer de ses interdits pour exprimer sa violence et purger ses angoisses. Une victime expiatoire est désignée dont on réclame, comme au temps du pilori et des bûchers, le sacrifice. Symbolique ou parfois terriblement réel, comme à Brest.

Ainsi, le « sacrifice » de Jean-Claude Basset s’inscrit dans une longue série d’affaires où des innocents ont été injustement accusés d’avoir perpétré les pires crimes. Deux dossiers sont particulièrement emblématiques de cette logique du bouc émissaire : l’affaire Baudis et celle d’Outreau. Certes, ces deux scandales trouvent leurs origines dans des dénonciations calomnieuses, dont les auteurs ont été identifiés et condamnés. Il s’agit donc plus d’affaires de fausses accusations que de rumeurs proprement dites. Pour autant, les mécanismes qui ont conduit une partie de l’opinion, de la presse et de la justice, à croire en ces histoires imaginaires sont les mêmes que ceux qui permettent aux rumeurs de prospérer.


Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
Aldherrian
Dieu de la Borne
Messages : 1943
Inscription : 09 mai 2014, 23:44
Localisation : Bretagne

08 juin 2014, 17:51

Je me souviens bien de cette histoire et pour cause j'y habitais à l'époque...
Terrible chose que la réaction de groupe :X

Je pense que ce qui glace le plus c'est l'absence totale de remords de la part des gens qui ont provoqué sa mort...
Parfois je regarde des animes et parfois j'écris des articles musique ici
Avatar de l’utilisateur
gagarine
Radiant Silverpost
Messages : 1295
Inscription : 21 févr. 2011, 20:47
Page Facebook : https://www.facebook.com/christophe.beaud/photos
Localisation : Belfort

08 juin 2014, 18:44

En train de lire le vrai visage de Manuel Valls, et c'est un sacré requin aux dents longues... Je pense que j'enchaînerai avec le livre sur Blythe Masters de Pierre Jovanovic. Quand je pense qu'il y a peine trois ans je ne lisais même pas un seul livre, et que maintenant je lis deux livres par trimestre, quel idiot j'étais... Sinon qui connait les romans d'espionnage Anglais de John Le Carré, comme la taupe dont le personnage principal se nomme George Smiley? Est-ce que c'est bien pour débuter dans le genre espionnage? Une dernière question: Quel bouquin de Mafia italienne (en histoire fictive) vaut-il le coup? Merci d'avance pour vos réponses ;)
Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein.
Avatar de l’utilisateur
Lyv
Mister Beam
Messages : 974
Inscription : 02 août 2013, 09:59
Localisation : 精神と時の部屋

13 juil. 2014, 20:45

Fini V., de Thomas Pynchon récemment.
C'est...bizarre.
Je suppose que c'est ce qu'on peut appeler du "postmoderne" ; l'histoire est décousue, constituée de plein de petites scènes qui s'entrecroisent et finissent (ou pas) par se recouper. J'aurais bien du mal à répondre à la question "ça parle de quoi ?" par autrement que "de plein de trucs".
Je suis probablement passé à côté de la moitié du contenu du bouquin, mais j'ai bien aimé malgré tout. Le style est impressionnant, riche, vraiment maîtrisé, les personnages affreusement réalistes, tous les thèmes abordés sont traités intelligemment, et il y a des passages absolument brillants (je me suis arrêté plusieurs fois dans la lecture pour en noter certains).
Je ne sais pas si je le recommanderais ; le livre demande sans doute un effort conséquent pour être pleinement apprécié (quoiqu'un peu moins que Gravity's Rainbow du même auteur, paraît-il), mais pour les amateurs de lectures originales c'est un très bon choix.

Sinon, j'ai commencé Battle Royale. C'est pas mal, même si je trouve le style un peu lourd (c'est peut-être la traduction cela dit).
raisonnable
King Fossile
Messages : 10212
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

13 juil. 2014, 22:42

Lyv a écrit :
Sinon, j'ai commencé Battle Royale. C'est pas mal, même si je trouve le style un peu lourd (c'est peut-être la traduction cela dit).
le même que le film avec Beat Takeshi?
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
Lyv
Mister Beam
Messages : 974
Inscription : 02 août 2013, 09:59
Localisation : 精神と時の部屋

13 juil. 2014, 23:21

raisonnable a écrit :le même que le film avec Beat Takeshi?
Celui-là même.
Je voulais voir si le bouquin creusait un peu plus le contexte que le film, mais pour l'instant je ne suis pas tout à fait convaincu.
raisonnable
King Fossile
Messages : 10212
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

14 juil. 2014, 07:48

ce serait dommage, car c'est trop rapidement esquissé dans le film
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
gagarine
Radiant Silverpost
Messages : 1295
Inscription : 21 févr. 2011, 20:47
Page Facebook : https://www.facebook.com/christophe.beaud/photos
Localisation : Belfort

14 juil. 2014, 15:00

Je suis en train de lire un livre sur Blythe Masters (de Pierre Jovanovic), qui est sans doute la femme la plus puissante du monde... Lisez le, et demain vous aurez envie de vider votre compte en banque :X ... Un Super bon livre, j'adore...
Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein.
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
Messages : 29639
Inscription : 30 juin 2003, 17:20
Localisation : Ailleurs...
Contact :

20 juil. 2014, 23:05

Tout gamin (en classe de CM1), ma grosse harpie d'instit (Chantal B, si tu me lis, sache que tu as été la tache de ma scolarité) nous avait imposé la lecture d'un roman de Jean Come-Noguès, Le Faucon Déniché, qui m'avait souverainement fait chier.

Je l'ai reluentre hier et aujourd'hui et je l'ai trouvé bien intéressant, car le thème médiéval dans la littérature jeunesse se fait rare et surtout je n'avais plus cette vieille carne sur le dos pour me dire à quel point je ne serai jamais un bon lecteur ni ne maitriserai autre chose qu'un "français de cour de récréation".

Eh, morceau de vieille viande faisandée, charogne vivante, toi qui disais aussi que je ne saurai jamais me servir d'un PC car le langage LOGO ne m'interessait pas là ou je pouvais déjà jouer au MSX ou au ST et CPC chez des potes de classe, aujourd'hui j'ai enfin pu apprécier ce roman...et je t'emmerde toujours autant depuis ces 27 années.
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
E.T.E
Radiant Silverpost
Messages : 1246
Inscription : 25 mars 2012, 20:49
Localisation : Tokyo

28 juil. 2014, 14:18

Bon je me motive enfin à poster sur ce topic!

Je viens de finir le tome 1 du Cycle de Fondation d'Asimov!

C'est le tout premier livre SF que j'ai lu.
J'ai longtemps évité ce genre, pensant à tord que ne pouvait s'y trouver que des bouses littéraires écrites par un écrivain amateur qui essayerait de cacher son manque de talent derrière un contexte futuriste de la mort qui tue et tout le blabla...ba en faite non.
C'est excellent! J'ai même pas eu le temps de penser "tiens, si j'achetai le tome 2" que j'étais déjà entrain de le lire!

Mea culpa à la SF pour toutes ses années où je l'ai bêtement mal jugé!
*En PAIX avec Dodonpachi*

"Tout est illusion. Rien n'existe. Même si un coup de pied dans l'illusion de mes couilles tend à faire un mal de chien" by Mako
sgn
Super Grand Nevrosé
Messages : 6169
Inscription : 08 sept. 2006, 12:02

28 juil. 2014, 14:30

J'essaye de lire Chevaux Échappés de Mishima mais les jeux ayant volé mon temps libre et Internet ayant volé ma capacité d'attention, j'ai du mal :-/
E.T.E
Radiant Silverpost
Messages : 1246
Inscription : 25 mars 2012, 20:49
Localisation : Tokyo

28 juil. 2014, 14:36

Yukio Mishima?

J'aime beaucoup ce qu'il écrit même si des fois je trouves ses écrits un peu (trop) malsain. Et pourtant c'est rare qu'un livre me choc! :D

Enfin, il reste dans le top 5 de mes auteurs jap favoris: derrière Sôseki Natsume et Ueda Akinari! ;)
*En PAIX avec Dodonpachi*

"Tout est illusion. Rien n'existe. Même si un coup de pied dans l'illusion de mes couilles tend à faire un mal de chien" by Mako
Aldherrian
Dieu de la Borne
Messages : 1943
Inscription : 09 mai 2014, 23:44
Localisation : Bretagne

28 juil. 2014, 23:23

Bien que j'adore Asimov, je me suis toujours pas penché sur Fondation ^^'

J'ai un faible pour ses nouvelles, d'une part la fameuse Nightfall et d'autre part le premier recueil portant sur les robots nommés fort judicieusement "Les robots" (I, Robot) qui s'enchainent de manière délicieuse et la dernière nouvelle présentée se savoure d'autant plus après les précédentes qui forment un fil rouge plus ou moins chronologique mais surtout conceptuel.
Parfois je regarde des animes et parfois j'écris des articles musique ici
E.T.E
Radiant Silverpost
Messages : 1246
Inscription : 25 mars 2012, 20:49
Localisation : Tokyo

29 juil. 2014, 07:13

Si je ne me trompe pas Aldherrian, la série des robots d'Asimov est une suite des cycles de fondations non?

Je pense que tout ce qu'il a fait en SF ce suit chronologiquement.

A côté de ça il à fait des romans dans d'autres styles littéraires. Je suis curieux de savoir comment ils sont.
*En PAIX avec Dodonpachi*

"Tout est illusion. Rien n'existe. Même si un coup de pied dans l'illusion de mes couilles tend à faire un mal de chien" by Mako
Aldherrian
Dieu de la Borne
Messages : 1943
Inscription : 09 mai 2014, 23:44
Localisation : Bretagne

29 juil. 2014, 11:34

De ce que j'en sais il y a une sorte de fil chronologique mais tu peux apprécier les cycles indépendamment des uns des autres.
Même ses nouvelles peuvent êtres lues séparément car il replace beaucoup d'éléments à chaque fois. Mais des recueils comme celui dont je parlais mettent une progression dans les éléments apportés par chacune pour former un tout :)

En roman, j'ai lu qu'Azazel et Destination Cerveau. Ce dernier m'a semblé moins intéressant alors qu'Azazel sur le ton de l'humour pose des situations assez intéressantes. Le personnage principal rencontre des gens qui se plaignent de quelque chose, Azazel fait en sorte que cette nuisance disparaisse . Invariablement la personne en question a de nouveau une discussion pour expliquer en quoi sa vie est encore pire maintenant :mrgreen:
Parfois je regarde des animes et parfois j'écris des articles musique ici
hazuka
Mister Beam
Messages : 954
Inscription : 14 juin 2006, 11:21
Localisation : saint malo

29 juil. 2014, 21:34

E.T.E a écrit :Bon je me motive enfin à poster sur ce topic!

Je viens de finir le tome 1 du Cycle de Fondation d'Asimov!

C'est le tout premier livre SF que j'ai lu.
J'ai longtemps évité ce genre, pensant à tord que ne pouvait s'y trouver que des bouses littéraires écrites par un écrivain amateur qui essayerait de cacher son manque de talent derrière un contexte futuriste de la mort qui tue et tout le blabla...ba en faite non.
C'est excellent! J'ai même pas eu le temps de penser "tiens, si j'achetai le tome 2" que j'étais déjà entrain de le lire!

Mea culpa à la SF pour toutes ses années où je l'ai bêtement mal jugé!
La SF c est le meilleur genre du monde :D

Lis L'aube de la nuit de Peter F. Hamilton après, ça pourrait te plaire
John Gast - John Blanka - Jambon Beurre Unlimited -> noise - electro - weirdo
E.T.E
Radiant Silverpost
Messages : 1246
Inscription : 25 mars 2012, 20:49
Localisation : Tokyo

30 juil. 2014, 08:54

hazuka a écrit : Lis L'aube de la nuit de Peter F. Hamilton après, ça pourrait te plaire
J'en prends note! ;)
*En PAIX avec Dodonpachi*

"Tout est illusion. Rien n'existe. Même si un coup de pied dans l'illusion de mes couilles tend à faire un mal de chien" by Mako
Avatar de l’utilisateur
Lyv
Mister Beam
Messages : 974
Inscription : 02 août 2013, 09:59
Localisation : 精神と時の部屋

07 août 2014, 22:01

Fini Battle Royale et je maintiens mon impression initiale : c'est bien, mais le style est pénible.
Je ne sais pas si c'est la traduction qui est mal fichue/trop littérale, le bouquin qui est comme ça de base ou une quelconque différence culturelle ; probablement un peu des trois. En tout cas, ça gâche un peu le plaisir.
Sinon, le texte est intéressant, surtout pour la fin qui est bien mieux détaillée que dans le film. Un peu déçu par le contexte qui est au fond assez caricatural, mais bon, ça se lit vite malgré l'épaisseur du machin.

Et enchaîné sur Imperial Bedrooms de Bret Easton Ellis (la suite de Less than zero).
Une très bonne suite, on retrouve les personnages totalement détraqués, la banalité des saloperies qui leur arrivent, l'ambiance particulière et la narration bien adaptée.
C'est juste dommage que ce soit aussi court.^^
raisonnable
King Fossile
Messages : 10212
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

07 août 2014, 22:20

arf perso j'ai peu accroché à Suites impériales, je trouve que c'est de loin le moins bon livre de Bret Easton Ellis.

Étonnant que tu ne te sois pas encore lancé dans American Psycho, t'as un peu la trouille de t'y confronter?

depuis une semaine, j'ai commencé le dernier livre de cet auteur hyper talentueux que je n'avais pas encore lu : Lunar Park.
Une fois qu'on s'affranchit du questionnement autours du "est-ce que ça lui est vraiment arrivé ou pas là?", vu qu'Ellis présente son histoire comme limite autobiographique...c'est du super lourd qui attrape le lecteur et qui joue avec. J'en suis aux alentours de la 100ème page, et je m'inquiète de ce qu'il va s'y passer.
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
Lyv
Mister Beam
Messages : 974
Inscription : 02 août 2013, 09:59
Localisation : 精神と時の部屋

07 août 2014, 23:05

raisonnable a écrit :arf perso j'ai peu accroché à Suites impériales, je trouve que c'est de loin le moins bon livre de Bret Easton Ellis.
Si c'est le moins bon, ça veut dire que je risque d'aimer tout ce que ce monsieur a écrit.^^
Pour American Psycho, c'est toujours prévu, mais j'ai un paquet d'autres livres sur le feu, j'aime varier les styles et j'ai pas de vacances cet été... Mais ça viendra, ça viendra.
raisonnable
King Fossile
Messages : 10212
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

08 août 2014, 10:56

en tout cas vu mon expérience de la littérature de Bret Easton Ellis, et ce que tu as déjà lu, voici ce que je te conseillerai comme ordre de lecture à venir : American Psycho parce que bordel mais il faut le lire ce bouquin!, puis les lois de l'attraction et sa narration déroutante mais qui apporte tant à un retour vers cette vie d'étudiants dorée et débauchée qu'affectionne l'auteur en tant que plantage de décor, et enfin Lunar Park, qui à l'inverse de Suites Impériales (selon moi) gagne en maturité en parallèle de ses personnages qui ne sont plus des jeunots.

Glamorama est excellent aussi, mais je pense qu'il peut attendre la lecture des trois précédents, et peut-être même sera-t-il plus savoureux à explorer, je pense l'avoir lu trop tôt.

sinon, vu que tu te dépeints comme étant un lecteur hétéroclite, je ne peux m'empêcher de te poser la question : as-tu déjà lu du Céline? Mes plus grosses baffes littéraires, je les ai prises par cet auteur. Mais attention, c'est tellement riche dans l'écriture qu'on avance doucement dessus pour pleinement en savourer la puissance, comme on mange doucement un plat culinaire explosant de goût, ça a été mon cas tout du moins.
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
Lyv
Mister Beam
Messages : 974
Inscription : 02 août 2013, 09:59
Localisation : 精神と時の部屋

08 août 2014, 18:16

raisonnable a écrit :sinon, vu que tu te dépeints comme étant un lecteur hétéroclite, je ne peux m'empêcher de te poser la question : as-tu déjà lu du Céline?
Voyage au bout de la nuit, il y a déjà quelques années. Probablement un des meilleurs bouquins que j'ai pu lire d'ailleurs. Comme tu dis, c'est à savourer, j'avais mis plusieurs mois à le finir, mais c'était juste exceptionnel. Il me semble bien que je n'avais rien réussi à lire pendant un moment après l'avoir fini, parce que c'est vachement dur de passer derrière ça...
De Céline, je comptais me faire Mort à crédit ou D'un château l'autre, et j'ai repéré des recommandations pour Guignol's band dans les premières pages de ce topic.

Je note tes recommandations pour Bret Easton Ellis en tout cas, merci. :aaah:

Il va falloir que j'arrête de jouer pour avoir le temps de tout lire.
(ou de dormir...)
raisonnable
King Fossile
Messages : 10212
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

08 août 2014, 21:27

Lyv a écrit :
Il va falloir que j'arrête de jouer pour avoir le temps de tout lire.
(ou de dormir...)
c'est l'éternel problème uh!uh!uh!

Si tu as flashé sur Voyage au bout de la nuit, alors tu as de nouvelles barres de plaisir de lecture en perspective mon cher Lyv!!

Mort à Crédit et Nord sont quasi du même niveau que le Voyage, ainsi qu'en volume de page. C'est un sacré trio à lire, quelle expérience! Beaucoup plus court, Rigodon est très prenant également. D'un château l'autre, je l'avais apprécié mais il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable comme les autres.

En revanche, je te déconseille Féérie pour une autre fois, c'est le seul livre qui m'ait jamais fait abandonner en cours de lecture, malgré trois tentatives, j'ai toujours lâché à la 50ème page, ça me fout les boules.

Guignol's band 1&2, c'est probablement son roman qui contient la plus haute dose de folie, y'a un paquet de phases où ça part complètement en vrille sous acide pendant des dizaines de pages, d'après la perception des événements par le narrateur, et le reste du temps ça t'embarque tout autant, par contre c'est super dense!! peut-être son livre le plus intéressant au bout du compte, mais aussi le plus fatigant.

bonnes lectures diverses à toi!!!
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
Messages : 29639
Inscription : 30 juin 2003, 17:20
Localisation : Ailleurs...
Contact :

19 août 2014, 08:05

Le Grand Meaulnes.

A chaque fois ce roman me surprend par sa richesse et l'ambiance chaleureuse qui s'en dégage. Lire et relire cette oeuvre d'un écrivain aussi prometteur est toujours un intense moment de joie. Oui, car les mots correctement maniés sont un remède à la connerie qui m'entoure ici.

Mort à 27 ans, l'auteur a au moins l'honneur d'être cité au Panthéon. Non, je déconne, va, j'aurai préféré qu'il ne soit pas cité au Panthéon mais un peu plus...au Lagarde et Michard. Quel gâchis. Je me dis toujours que des lettrés comme Alain-Fournier, Louis Pergaud, Charles Péguy, Guillaume Apollinaire sont des témoignages inachevés. Par leurs morts ineptes, la littérature souffre encore aujourd'hui.
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
Avatar de l’utilisateur
gagarine
Radiant Silverpost
Messages : 1295
Inscription : 21 févr. 2011, 20:47
Page Facebook : https://www.facebook.com/christophe.beaud/photos
Localisation : Belfort

14 sept. 2014, 19:31

Commencé les histoires extraordinaires d'Edgar Allan Poe. C'est vraiment excellent. Double assassinat dans la rue Morgue, simplement ultime...
Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein.
raisonnable
King Fossile
Messages : 10212
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

14 sept. 2014, 19:34

et y'en a plein d'autres derrière qui sont géniales, mais aucune dans le style de ce drôle de meurtre
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
gagarine
Radiant Silverpost
Messages : 1295
Inscription : 21 févr. 2011, 20:47
Page Facebook : https://www.facebook.com/christophe.beaud/photos
Localisation : Belfort

14 sept. 2014, 19:40

C'est clair que c'est abusé, mais pas impossible ... Le Scarabée d'or, c'est bien sympa aussi... Par contre, j'ai commencé le canard au ballon, ça me semble moins bien...
Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein.
raisonnable
King Fossile
Messages : 10212
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

14 sept. 2014, 20:23

y'en a une avec un titre genre "Maelstrom" je crois, ça parle d'un tourbillon aquatique, celle-là je l'ai adorée de par son ambiance décrite avec une finesse, mais une finesse!
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Répondre