Vous lisez, vous? Bah ça dépend si j'ai un livre!

Discussions générales ou hors topic pour les membres de la communauté. Les consommations ne sont pas incluses dans le prix, et on ne drague pas la serveuse merci.
Avatar de l’utilisateur
Cormano
Counter Stop
Messages : 7465
Inscription : 22 mai 2003, 16:26
Localisation : Nantes
Contact :

Shû Shirakawa a écrit :Mais oui, ce sont surtout les deux premiers tomes qui valent le détour.
En tant qu'inconditionnel de Pratchett depuis bientôt 20 ans, je pense sincèrement que c'est faux.

D'une part parce que dans ses premiers romans du Disquemonde, Pratchett n'avait pas encore toute la verve et le sens de l'aphorisme hilarant qui fait la saveur de son style.

Mais surtout parce que les premiers volumes ont posé les bases d'un univers qui se contentait de parodier gentiment les clichés D&D, alors que cet univers n'a cessé d'évoluer par la suite jusqu'à devenir une satire sociale d'une envergure peu commune, une espèce de macrocosme londonien passé par le prisme déformant-mais-pas-tant-que-ça du Disquemonde, qui dissèque livre après livre une classe sociale différente, un corps de métier différent, un problème social différent. Je vous invite notamment à lire Au guet ! (Guards! Guards!), Coup de tabac (Snuff), La Vérité (The Truth) ou encore Timbré (Going Postal), qui est peut-être mon préféré de toute la série.

Et puis lisez tous les autres tant qu'à faire, il n'y a pas grand-chose à jeter dans le lot.
Incredible Excite-Dragon Shooting! Challenge to your Intensive Capacity!
Avatar de l’utilisateur
Shû Shirakawa
Counter Stop
Messages : 9449
Inscription : 29 avr. 2007, 11:28
Localisation : La Gias

Perso je trouvais que cela s'essoufflait, et du coup j'ai décroché de Discworld. Du coup je comprends tout à fait l'avis de rag.

Mais cela m'avait fait la même chose avec Dune. A force d'allonger l'histoire, j'avais perdu l'intérêt pour l'univers. J'en retiendrai à jamais le point de départ.
Jeux du moment : Final Fantasy II (FC) / Super Soccer (SNIN) / The Last of Us Part II (PS4)
Avatar de l’utilisateur
sisi
1 crédit c'est déjà trop
Messages : 2347
Inscription : 26 juin 2003, 18:10
Localisation : Villepreux (78)

rag a écrit :
EDIT : Oh, et dans un autre registre, j'ai aussi lu il y a quelques mois Sapiens : Une brève histoire de l’humanité et Homo Deus : Une brève histoire de l’avenir de Yuval Noah Harari, je recommande très-très chaudement. Le premier est un très bon résumé de l'histoire de l'homme en tant qu'espèce, le second est plutôt une anticipation de ce qui est le plus probable d'arriver. J'ai vraiment adoré ces deux livres, dans le sens où ils cherchent à comprendre l'Homme non pas via son Histoire (celle avec un grand H, celle qu'on nous apprend à l'école), mais plutôt par sa capacité à se créer des croyances (monnaie, idéologie, religion…) et à façonner son univers en fonction de ces croyances. C'est passionnant.

J’allais conseiller son dernier livre "21 leçons pour le XXI ème siècle" (je suis en train de le lire) qui est tout aussi bien que les deux que tu cites: on retrouve son style clair et convaincant, avec une légère pointe d'humour ici et là.
Certains de mes collègues trouvent la pensée d'Harari beaucoup trop matérialistes et anti-religieuse, mais je m'en fous: j'adore ses livres :love:
Ceci dit, quand tu écris: ils (sic) cherchent à comprendre l'Homme non pas via son Histoire (celle avec un grand H, celle qu'on nous apprend à l'école) Harari reste attaché à l'Histoire, c'est d'ailleurs son domaine ; certes, il déconstruit effectivement tous les mythes en nous rappelant que ce ne sont pas des réalités objectives (pays, monnaies, idéologies...) mais il ne néglige pas leur force, au contraire: c'est même notre capacité à adhérer à ces croyances qui nous différencie totalement des autres animaux.
Bref, j'en ai déjà parlé un peu plus haut, il y a beaucoup, vraiment beaucoup à dire sur ses livres, ils ont rencontré un beau succès et c'est tant mieux :binouze:
Dernière modification par sisi le 16 oct. 2018, 13:38, modifié 1 fois.
Shmupland, shmupland über alles!
Avatar de l’utilisateur
rag
Radiant Silverpost
Messages : 1177
Inscription : 24 nov. 2010, 19:46
Localisation : Ille-et-Vilaine

Oui, j'avais vu qu'il était historien à la base, comme tu le dis très bien on sent qu'il reste très attaché à l'histoire, d'ailleurs ces deux bouquins sont super bien documentés, on ne peut pas lui reprocher sa bibliographie ^^
Je faisais surtout la comparaison avec l'histoire à papa qu'on nous servais à l'école, celle de Max Gallo et plus récemment de Stéphane Bern ou Lorànt Deutsch… en effet ça fait fait plaisir de voir un véritable historien avoir un tel succès.
Avatar de l’utilisateur
sisi
1 crédit c'est déjà trop
Messages : 2347
Inscription : 26 juin 2003, 18:10
Localisation : Villepreux (78)

Oui, effectivement, tu as raison: ce n'est pas l'histoire à la Stéphane Bern :D , ceci dit, j'aime bien Gallo et Deutsch ; l'important en Histoire c'est de ne pas trop mentir, d'ailleurs, quand on ment trop, ce n'est plus tellement de l'Histoire: on appelle ça légende, propagande ou religion.

Son dernier livre est très bien, les nationalismes et les religions en prennent pour leur grade, sur ce point il fait une excellente déconstruction des mythes construit par sa propre tribu (il est Israélien, et comme tout jeune pays, le patriotisme y est vivace et dans ce cas précis, les religieux y ont un poids politique très grand) et nous invite à faire de même avec la nôtre. Certes, on a la chance en Europe de ne plus être trop pollués par ces mythes qui sont globalement de l'histoire ancienne, mais rien n'est jamais certain, des choses qu'on croyait mortes peuvent resurgir de leurs cendres... Il décrit aussi le danger (mais est ce vraiment un danger?) qui nous guette avec les algorithmes qui décideront à notre place ce qui est le mieux pour nous, et déjà, j'avoue qu'ils me guident bien pour un tas de choses: dès que je me pose une question, est ce que je m'emmerde encore à ouvrir un livre? Non, je demande à monsieur Google... si je veux aller quelque part quand je suis à pied ou à vélo, est ce que j'emporte une boussole? Non, encore Google dans un smartphone... bref, là dessus, peu d'entre nous peuvent prétendre ignorer ce phénomène.
Dans un chapitre sur la science fiction, il cite Black Mirror qu'il conseille de regarder, il fait plus loin l'analyse et l'éloge de Vice Versa ; mais bon, il y a beaucoup de choses dans ce livre et je ne vais pas spoiler ; en tous cas, allez y, 21 leçons pour le XXI ème siècle est aussi bon que les précédents, même si certaines idées ont déjà été développées dans Sapiens et Homo Deus.
Shmupland, shmupland über alles!
raisonnable
King Fossile
Messages : 10694
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

J'ai enfin conclu la lecture du pavé de quasi 800 pages et second opus des Frères Karamazov, de Dostoïevski. J'avais lu le premier tome il y a plusieurs années, mais hormis le souvenir de l'avoir beaucoup aimé en dehors de ses passages théologiques interminables et imbuvables, peu de souvenirs en résultaient avant de m'attaquer à sa suite.

Pas grave!! L'écriture et le plantage de décor sont tellement fluides qu'en un paragraphe, on est en immersion dans l'histoire. La fresque est passionnante, car en tant que lecteur, on navigue avec toutes les informations nécessaires et pourtant le livre déplie et redéplie d'autres façons de voir les événements, suivant l'angle d'approche et les intérêts de chacun. Les personnalités des trois frères sont magnifiques de complexité et de caractères radicalement différents. La dernière et longue partie sur le jugement de Mitia est passionnante, et en raconte long sur les jeux de rôles et la comédie d'une audience en tribunal.

L'écriture est incroyable dans ce qui pourrait, au premier abord, apparaître comme des faiblesses de style flagrantes. Les phrases sont interminables, des répétitions de mots grèvent le texte à chaque pages, la lourdeur planque à chaque recoin. Et pourtant, on ne décroche pas, car oui l'histoire est passionnante, mais en plus ça coule d'une ligne à l'autre, d'un paragraphe à l'autres, d'un chapitre à l'autre. L'histoire des Frères Karamazov, c'est l'histoire de toute une vie et c'est l'histoire d'une Humanité.

Du coup, ça me donne envie de lire d'autres livres de Dostoïevski, mais aussi de Gogol dont j'avais adoré un recueil de nouvelles (et qui est multiplement cité en références dans le livre présent).
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
Mortipoil
Counter Stop
Messages : 7017
Inscription : 06 sept. 2012, 18:14
Localisation : Moose VS Beaver

Aucun lien :D
Image
Image
raisonnable
King Fossile
Messages : 10694
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

euh...c'est-à-dire?
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
Lyv
Radiant Silverpost
Messages : 1053
Inscription : 02 août 2013, 09:59
Localisation : 精神と時の部屋

C't'une référence à La Cité de la Peur.

Je comptais vaguement me plonger dans les classiques russes (genre Anna Karénine ou autres Tolstoï).

Sinon j'ai lu La Nausée, de Sartre, récemment. Je m'attendais à quelque chose d'incompréhensible mais c'était loin d'être le cas ; c'est sans doute davantage un "vrai roman" que ses autres œuvres, de ce que j'ai compris. Difficile à résumer, et j'aurais même du mal à exprimer ce que j'en ai retenu, mais c'était un voyage philosophique remarquablement intéressant, le genre dont on se souvient davantage pour ce qu'il fait ressentir et explorer que pour l'histoire en elle-même.
And long ago I stopped asking why
Avatar de l’utilisateur
Shû Shirakawa
Counter Stop
Messages : 9449
Inscription : 29 avr. 2007, 11:28
Localisation : La Gias

Oulà, La Nausée, je me souviens, on devait le lire en première. Je ne me rappelle plus trop de l'histoire effectivement. C'était surtout pour nous faire étudier le style.

De mon côté j'ai presque fini Dualed, un livre dans la même veine que les Hunger Games, Divergente et compagnie. On sent que le public reste les jeunes femmes, comme l'héroïne, mais l'univers reste sympa pour tout le monde.
Le seul reproche que je ferais, c'est qu'à la page 250 on devrait assister au combat final, et du coup l'auteur a ajouté une centaine de pages de remplissage pour le retarder au maximum.
Jeux du moment : Final Fantasy II (FC) / Super Soccer (SNIN) / The Last of Us Part II (PS4)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
1 crédit c'est déjà trop
Messages : 2253
Inscription : 15 mai 2008, 11:23

ganjuro a écrit :R. J. ELLORY

Déjà lus :

- Mafia
- Seul le silence
- Mauvaise étoile

En cours :

- Les anonymes

Du polar de haut niveau (et pour une fois pas nordique) un auteur anglais qui utilise pour décors les US.
Des personnages glauques, une ambiance poisseuse, et un description des Etats Unis sans concession.
Ce n'est pas une grande découverte, il est très connu ... Mais malgré ça, c'est du tout bon ...
J'ai bien envie d'essayer Ellory pour sortir un peu de ma SF habituelle. Tu conseillerais de commencer par lequel ?
Bravo jolie Ln, tu as trouvé : l'armée de l'air c'est là où on peut te tenir par la main.
Avatar de l’utilisateur
Lyv
Radiant Silverpost
Messages : 1053
Inscription : 02 août 2013, 09:59
Localisation : 精神と時の部屋

Une vie sans fin, de Frédéric Beigbeder.
Sous un enrobage autobiographique, la quête d'un homme qui fait le tour des méthodes scientifiques actuelles promettant la vie éternelle (ou presque).
Le pitch était prometteur ; niveau science ça se tient, c'est vulgarisé correctement (même si ça fait parfois "info dump" et qu'on passe très rapidement sur des points importants, mais bon) et ça donne un tour d'horizon cohérent sur un sujet intéressant.
Le problème, j'ai trouvé, c'est l'enrobage. Le plus déstabilisant, c'est qu'on passe en permanence de situations vraisemblables à des situations beaucoup moins vraisemblables. Du coup, ça rejaillit sur la science qui est présentée ; qu'est-ce qui existe et qu'est-ce qui est inventé ? Impossible de faire confiance au narrateur, qui est au passage profondément antipathique avec son attitude de faux blasé pseudo-rebelle #je-suis-trop-fifou-je-kiffe-la-coke-et-les-putes qui fait sa crise de la cinquantaine et qui devient gnangnan avec sa fifille adorée.
C'est un peu dommage. Il y a du très bon ; certains sujets éthiques ou moraux qui se poseront probablement d'ici 10-20 ans sont abordés de manière efficace et originale, et s'intègrent bien dans un roman sans passer par des exposés rasants. Il y a des passages et des dynamiques réussis, très drôles et gentiment barrés. J'en suis ressorti sans vraiment savoir ce que l'auteur a voulu faire dans ce bouquin.


Good Omens, de Neil Gaiman et Terry Pratchett.
Alias "L'Apocalypse selon Saint-Guignol". C'est joyeusement entraînant, de l'humour de qualité (denrée rare) qui se lit tout seul. Pas grand-chose à rajouter vu que visiblement c'est un classique de la fantasy. Juste la fin qui ne m'a pas convaincu plus que ça.


Casse-pipe, de Céline.
Cent-dix pages d'insultes fleuries du début du 20e siècle, au milieu desquelles transparaît une histoire qui aurait tenu sur vingt-cinq pages (écrit gros). Bizarrement j'ai trouvé le dernier chapitre, qui se passe pendant la guerre et non à la caserne, largement plus intéressant que ce qui précède.
And long ago I stopped asking why
Gunny
Empereur Bydo
Messages : 3390
Inscription : 15 mai 2006, 14:26
Localisation : Rayon chaussettes du Kiabi du coin

Mes livres du moment pour me divertir :

Algorithmique 3ième édition, jvous laisse deviner de quoi ça parle et la fin de l'histoire :D

Electronique, tout le cours en fiches, encore un titre obscure avec une histoire pas forcément originale ;)

The elements of computing systems, celui là nous raconte une histoire pour construire un ordinateur à partir de rien... Très intéressant ! :love:

Linux Device drivers, c'est rigolo se monde étrange... A l'intérieur du pingouin... :)

Et mes livres pour m'échapper:

Après toute cette technologie austère mais quand même divertissante, là c'est pour visiter d'autres mondes que celui réel !

Les annales du disque-monde: Monnayé

Les annales du disque-monde: Allez les mages !

Si y en a qui veulent savoir ce que sont les annales du disque-monde, c'est pas nécessaire de les lire dans l'ordre, mais ça permet de comprendre certaines relations et certaines histoires sont plus ou moins entremêlées. Plus on avance dans les livres, plus ça suit une certaines trame chronologique et certains livres sont vraiment très dur à comprendre sans avoir lu les livres qui y sont reliés...
Sinon ça parle de ce qui se passe dans un monde imaginaire, un monde qui a la forme d'un disque, qui travers l'espace intersidéral sur le dos de 4 élephants eux-même sur le dos d'une tortue géante.
Et chaque livre de cette "saga" nous emmène suivre un ou plusieurs personnages à un moment donné, dans une région du disque, pour suivre les aventures banales des gens de là-bas. Enfin banales, suivant leur sens commun... Quand on en a lu 20-30, on commence à avoir une image de ce petit monde qui mine de rien, s'agite dans tous les sens et n'importe comment vu de chez nous :D
Parce qu'une paire de chaussettes, c'est mieux qu'un string !
-Je comprend rien à ce que tu dis...
-Pas grave... C'est pas en vivant plus longtemps qu'on deviens moins con.
raisonnable
King Fossile
Messages : 10694
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

Lyv a écrit : Casse-pipe, de Céline.
Cent-dix pages d'insultes fleuries du début du 20e siècle, au milieu desquelles transparaît une histoire qui aurait tenu sur vingt-cinq pages (écrit gros). Bizarrement j'ai trouvé le dernier chapitre, qui se passe pendant la guerre et non à la caserne, largement plus intéressant que ce qui précède.
C'est le seul roman de Céline qui m'ait profondément ennuyé (bon, je n'ai jamais réussi à lire au delà de la 50ème page de Féerie pour une autre fois, mais c'est un autre problème). Je compatis donc à ta peine.

En ce moment je lis un livre qui me cause beaucoup de souffrances aussi, quoique un peu moins depuis que le narrateur a enfin décidé de me foutre la paix avec ses descriptions interminables, qui réussissent le tour de force d'être aussi géniales que chiantes à s'endormir : Du côté de chez Swan, de Marcel Proust. J'aime beaucoup dans le détail, mais dans la globalité j'ai hâte de terminer ce livre depuis que je l'ai commencé. Mais bon, quand même, dans le détail j'aime beaucoup.
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
rag
Radiant Silverpost
Messages : 1177
Inscription : 24 nov. 2010, 19:46
Localisation : Ille-et-Vilaine

Je suis en train de lire le recueil de nouvelles Différentes Saisons de Stephen King, j'ai envie d'en parler alors que je n'ai même pas encore terminé la 4ème et dernière histoire. J'arrive après la guerre, je pense que beaucoup l'ont déjà lu, mais perso je découvre ^^

Un éleve doué, mais lisez-moi ça bordel, c'est une des meilleures nouvelles de King que je connais, et c'est peu dire. Pour introduire le truc, c'est l'histoire d'un pré-ado très futé et passionné par l'holocauste qui découvre un peu par hasard qu'un des vieux du coin est un ancien commandant de camp de concentration. Je n'en dirai pas plus, sinon que le suspense est dingue ^^

Ce recueil contient aussi les nouvelles qui ont donné les films Les Evadés et Stand by me (cette dernière est vraiment très belle d'ailleurs).
Avatar de l’utilisateur
Shû Shirakawa
Counter Stop
Messages : 9449
Inscription : 29 avr. 2007, 11:28
Localisation : La Gias

Je fais une petite pause question romans. Là je me suis fait plaisir avec un bouquin sur Depeche Mode (l'un de mes groupes préférés) : Foi et dévotion. Il semble être une mine d'informations, le tout accompagné de tonnes de belles photos. :)
Jeux du moment : Final Fantasy II (FC) / Super Soccer (SNIN) / The Last of Us Part II (PS4)
raisonnable
King Fossile
Messages : 10694
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

Ma femme est une accroc de "Dépêche Maude" de première heure, du coup ton bouquin me donne une idée de futur cadeau
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
Shû Shirakawa
Counter Stop
Messages : 9449
Inscription : 29 avr. 2007, 11:28
Localisation : La Gias

Preuve de bon goût (en plus d'être avec toi bien sûr). :mrgreen:
Jeux du moment : Final Fantasy II (FC) / Super Soccer (SNIN) / The Last of Us Part II (PS4)
raisonnable
King Fossile
Messages : 10694
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

La confusion entre bon goût et masochisme est surprenante
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
Shû Shirakawa
Counter Stop
Messages : 9449
Inscription : 29 avr. 2007, 11:28
Localisation : La Gias

Oh j'en connais une paire de masochistes. :D
Jeux du moment : Final Fantasy II (FC) / Super Soccer (SNIN) / The Last of Us Part II (PS4)
raisonnable
King Fossile
Messages : 10694
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

Quand je parlais de masochisme, je faisais référence au fait que ma femme se soit mariée avec moi!
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
sisi
1 crédit c'est déjà trop
Messages : 2347
Inscription : 26 juin 2003, 18:10
Localisation : Villepreux (78)

raisonnable a écrit :
24 sept. 2019, 23:28
Quand je parlais de masochisme, je faisais référence au fait que ma femme se soit mariée avec moi!
On dit que ce sont les couples sado-maso qui durent le plus longtemps, c'est beau l'amour vache :love:
Image

En cherchant sur le net, j'ai vu qu'Amazon propose une belle panoplie d'accessoires pour vos jeux coquins:

https://www.amazon.fr/s?k=bondage&__mk_ ... _sb_noss_2
Shmupland, shmupland über alles!
Avatar de l’utilisateur
Shû Shirakawa
Counter Stop
Messages : 9449
Inscription : 29 avr. 2007, 11:28
Localisation : La Gias

raisonnable a écrit :
24 sept. 2019, 23:28
Quand je parlais de masochisme, je faisais référence au fait que ma femme se soit mariée avec moi!
J'avais compris je te rassure. ;)
Jeux du moment : Final Fantasy II (FC) / Super Soccer (SNIN) / The Last of Us Part II (PS4)
raisonnable
King Fossile
Messages : 10694
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

Ah ok, je n'étais pas certain d'avoir été clair.

Je constate donc que sais t'entourer de gens sympathiques uh!uh!uh!

Sisi : le masochisme mérite mieux que cette panoplie kitchissime
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
-SGN-
Super Grand Nevrosé
Messages : 6285
Inscription : 08 sept. 2006, 12:02
Page Facebook : http://fb.com/leclubdessacs
Localisation : Bruxelles

En ce moment je m'intéresse aux thématiques de la conquète et de l'héroïsme dans l'histoire occidentale pré-moderne. Je lis donc "La guerre des Gaules" de Jules César, traduction française du 19e siècle dispo sur Wikisource. C'est un ouvrage historique majeur qui en apprend beaucoup sur la complexité politique et diplomatique de l'antiquité européenne ainsi que des coutumes de l'époque et du gros bordel qu'étaient les guerres menées par les différentes tribus et les royaumes en devenir.

Egalement "Crépuscule des Titans" par Papacito. Là je suis très mitigé, il y a une volonté de raconter et vulgariser (dans tous les sens du terme) l'histoire de France, mais malgré un style rabelaisien contemporain et des bons mots le livre est truffé de lourdeurs et de fautes, d'autant plus inacceptables venant d'un individu qui la joue cocorico vive la France. Ses obsessions virilistes sont également pénibles et ses parallèles avec l'actualités trop nombreux et souvent malvenus. Je pense que ça s'adresse aux fans du gars en question avant tout, dont je ne suis pas.
Avatar de l’utilisateur
Radigo
Counter Stop
Messages : 7008
Inscription : 22 mai 2003, 16:31
Localisation : Paris
Contact :

Après une longue pause lecture j'ai repris progressivement :

Palomar: recueil de 3 x 3 x 3 nouvelles d'Italo Calvino. Toujours agréable à lire, on y parle de choses de la vie plus ou moins courante (je ne suis ni italien, ni né dans les années 30) avec humour et intelligence. Et comme dans d'autres bouquins du bonhomme le tout est lié par une règle géniale qui n'est révélée qu'en épilogue et qui ne donne qu'une envie : tenter le ura loop avec un autre niveau de lecture.

La route de San Giovani: toujours de Calvino, un peu par pur fanboyisme, j'avoue. Mais sa nouvelle sur La poubelle agréée* est particulièrement savoureuse.

L'Histoire des grandes erreurs de management: un peu racoleur, la couverture est marrante, j'y ai appris pas mal de choses que je pourrai ressortir en soirée mondaines.

Voyage au centre du système: vendu comme détaillant vu de l'intérieur les quatre mamelles de la Vie Moderne (politique, économie, intellectuels, médias) par un l33t énarque depuis les années 70. C'est un peu imbuvable, le mec fustige l'anti élitisme en mettant dans chaque phrase un ou deux mots parfaitement incompréhensibles/utilisés au moyen âge/technico-financiers et en alignant des phrases nominales ou du name-dropping d'autres intellectuels sans contexte. Bref, c'est chiant à lire. Mais ça ne m'a pas déplu.

* en français dans le texte
"HYPER GAGE : 500%"
Image
Avatar de l’utilisateur
Lyv
Radiant Silverpost
Messages : 1053
Inscription : 02 août 2013, 09:59
Localisation : 精神と時の部屋

Quelques lectures intéressantes récemment.

Lunar Park, de Bret Easton Ellis
Un roman ficto-autobiographique, qui commence de manière assez réaliste et diverge dans le romancé. On y retrouve l'auteur lessivé après quelques décennies d'excès, débauche, succès rapide et consommation massive de drogues dures. La jeunesse dorée californienne désabusée et cynique de Less than Zero laisse place à une upper/upper-middle class américaine plus contemporaine et tout aussi glacante, avec surconsommation et soin des apparences pour masquer le vide, problèmes conjugaux avant le mariage et gosses de 10 ans gavés d'antidépresseurs.
L'histoire voit le narrateur halluciner des fantômes de son passé, qui deviennent bien réels alors que tout son entourage continue à le prendre pour un camé (à juste titre, certes), dans une sorte de descente en enfer.
Je préfère voir ce bouquin davantage comme un roman d'horreur, où chaque chapitre est un épisode de plus en plus effrayant, qu'un thriller, vu que je n'ai pas accroché plus que ça à l'intrigue elle-même ou au dénouement final. C'est bien le seul bémol, et j'ai beaucoup aimé malgré cela.

The Crying of Lot 49, de Thomas Pynchon
Du même auteur j'avais lu V. il y a quelques années, et j'en étais ressorti avec l'impression d'avoir lu un excellent bouquin sans avoir la moindre idée de ce que ça racontait.
Ici, ça raconte l'histoire d'une femme qui hérite un peu par hasard de l'héritage d'un collectionneur/businessman dont elle doit assurer l'exécution du testament. Dire que le livre est dense serait un euphémisme. En 150 pages ça parle de sociétés secrètes, de conspirations, de la Renaissance, de l'histoire des services postaux, de la scène gay du San Francisco des années 60, de psychanalyse, de théâtre shakespearien et de nazis.
L'auteur joue avec une galerie de personnages étranges et force à jeter la "suspension d'incrédulité" à la poubelle. Les situations sont absolument improbables et leur enchaînement encore davantage, mais tout semble malgré tout avoir un sens dans l'histoire. On ajoute à ça une bonne dose de postmodernisme avec son ironie lointaine et l'incertitude quant à tout ce qui est raconté.
J'ai eu un peu de mal à renter dedans au début (j'ai dû relire les 2-3 premiers chapitres), mais une fois immergé c'est une vraie expérience. L'avant-dernier chapitre (qui fait un tiers du bouquin) est sans doute ce que j'ai lu de mieux cette dernière décennie, voire plus.
And long ago I stopped asking why
raisonnable
King Fossile
Messages : 10694
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

Ahlala Lunar Park, le dernier chef d'oeuvre de Bret Easton Elis, et quel chef d'oeuvre!! Il n'y a pas longtemps, j'ai espéré relancer le plaisir de lire cet auteur de génie en m'attaquant à White. Au final, il a des qualités mais ce n'est pas un roman, plutôt un recueil de son expérience et de sa façon de voir les choses, donc j'en suis ressorti frustré.

Je ne me souviens plus si tu as déjà lu American Psycho?
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Avatar de l’utilisateur
Lyv
Radiant Silverpost
Messages : 1053
Inscription : 02 août 2013, 09:59
Localisation : 精神と時の部屋

Oui j'ai lu American Psycho, il y a quelques années maintenant. Une merveille.
Par contre je me suis fait le film tiré du bouquin récemment, et je ne l'ai pas trouvé transcendant. Sans doute parce que c'est difficile de retranscrire à l'écran l'ambiance du livre, du coup l'esthétique faisait presque générique. J'en attendais peut-être trop, et c'est un bon film en soi cela dit.

Il me reste The Rules of Attraction et Glamorama pour finir la collection.
And long ago I stopped asking why
raisonnable
King Fossile
Messages : 10694
Inscription : 02 sept. 2008, 13:26
Localisation : une lionne, des cerisiers, une pomme et...des rats!!!

Le film m'avait pas mal déçu également, mais comme tu le dis, comment retranscrire un tel livre à l'écran? C'est bien là l'entreprise de quelqu'un qui n'a pas lu le livre, ou qui n'a pas pour objectif de lui être fidèle.

Les lois de l'attraction est vraiment top, une sorte de Moins que zéro dans un décor de campus universitaire, avec l'introduction d'une narration à plusieurs regards croisés. Bon, il n'a quand même pas la puissance que Moins que zéro.

Je suis davantage mitigé concernant Glamorama. Il présente des passages très intéressants, mais la confusion qui y règne peut faire décrocher le lecteur, c'est le seul que j'ai aimé de manière timorée.
L'environnement en ville, un bruyant ronronnement.


fat cape et prise de Tate
Répondre