Mech, anime, JV, ciné, Plamo, Gunpla et kit shmup !

Discussions générales ou hors topic pour les membres de la communauté. Les consommations ne sont pas incluses dans le prix, et on ne drague pas la serveuse merci.

Re: Mech, anime, JV, ciné, Plamo, Gunpla et kit shmup !

Messagepar Alec » 05 Nov 2018, 07:44

Perso je te conseille plus le strike avec le module ailetrike (vendu séparément), quoique le red frame est vraiment sympa aussi !
toutes vos bases nous appartiennent à nous !
Avatar de l’utilisateur
Alec
King Fossile
 
Messages: 14567
Inscrit le: 12 Juil 2004, 17:04
Localisation: nstc-j

Re: Mech, anime, JV, ciné, Plamo, Gunpla et kit shmup !

Messagepar Sukebe » 05 Nov 2018, 23:08

C'est pas sympa ça maintenant mon cœur balance entre les deux^^

Effectivement il est bien classe aussi ça demande réflexion !
Avatar de l’utilisateur
Sukebe
Jeune Pad-awan
 
Messages: 54
Inscrit le: 30 Oct 2018, 18:50

Re: Mech, anime, JV, ciné, Plamo, Gunpla et kit shmup !

Messagepar Alec » 06 Nov 2018, 07:32

Ben dans un premier temps tu prends le strike et quand ton portefeuille est au vert tu prends le module qui complète le kit à merveille !

Le red frame si je devais le prendre aujourd'hui j'opterai pour le kai (celui avec la grosse épée) ou carrément pour le Perfect Grade 1/60 Nillson Works qui est une version retravaillée de ce kit et qui a l'air bien plus sympa que le modèle original mais à voir...
toutes vos bases nous appartiennent à nous !
Avatar de l’utilisateur
Alec
King Fossile
 
Messages: 14567
Inscrit le: 12 Juil 2004, 17:04
Localisation: nstc-j

Re: Mech, anime, JV, ciné, Plamo, Gunpla et kit shmup !

Messagepar Sukebe » 06 Nov 2018, 23:41

C'est une bonne idée, je te dirai quoi quand je me serais décidé.

J'avais pas vu le kai ni le Perfect Grade Nillson Works, jolie !
Je crois que je les préfères aussi au model de base, dur dur de choisir !^^
Avatar de l’utilisateur
Sukebe
Jeune Pad-awan
 
Messages: 54
Inscrit le: 30 Oct 2018, 18:50

Re: Mech, anime, JV, ciné, Plamo, Gunpla et kit shmup !

Messagepar M.Knight » 11 Déc 2018, 21:39

Parmi les animés que j'ai vu récemment sont ces quelques séries de mécha :

Macross Frontier (films) : Assez sympa, les films se laissent suivre et les musiques bien qu'étant moins uniques en leur genre que du Fire Bomber ou même les chansons de DYRL sont plutôt agréables à écouter. (je kiffe Pink Monsoon et Lion en particulier) Par contre le mélange 2D/3D est vraiment pas beau. Même les Itano Circus dont je raffole habituellement sont pas spécialement excitants ici. J'sais pas pourquoi exactement mais la sauce prend pas, ce qui est bien dommage pour un Macross.

En plus c'est dur de prendre le triangle amoureux au sérieux quand un des sommets est une gamine quoi. Bon j'ai jamais été spécialement fan de la romance dans les Macross de toute façon, et 7 par exemple marche très bien même sans avoir ce triangle. En plus de la gamine, t'as aussi le héros, l'espèce de Gakupo bleu qui se distingue moins que Basara ou le héros de Macross 2. Peut être cela est dû au film qui doit compresser pas mal d'épisodes mais bon à part son passé de danseur kabuki qui n'est pas si important que ça et ressemble plus à un gimmick qu'autre chose, j'retiens pas grand chose de lui.

Autre truc qui est probablement dû à la différence de temps entre le film et la série :
Spoiler :
la carrière de chanteuse de la gamine qui passe direct de chanteuse de spots publicitaires plus merdiques les uns que les autres (mais qu'elle adore faire quand même et qui est montré comme étant très bien par le film et Gakupo alors qu'elle a juste l'air de s'faire totalement exploiter) à star internationale avec ses propres concerts et tout. Heureusement qu'un mec random durant un des concerts explique exprès que c'est dû aux évènements de la fin du premier film, mais bon ça surprend quand même.

Sinon c'est moi ou pour un Macross ça se veut assez sombre?
Spoiler :
Entre les complots de Galaxy et Frontier, les assassinats, et les agonies de cyborgs on se serait plus crus dans un Gundam. J'aurais pu aussi citer toutes les morts de persos "gentils" mais ils font systématiquement la feinte 5 minutes plus tard qu'en fait ils sont pas morts. Du coup on capte vite et ça cesse de devenir un choc, donc tout le suspense à la fin sur la condition de Sheryl et ce qu'il est advenu de Gakupo tombe aussi à plat.

Je ne sais pas si j'aurais autant apprécié de regarder toute la série, mais bon en tout cas je regrette pas d'avoir vu les films même si c'est pas le meilleur Macross que j'ai regardé.
------
After War Gundam X : J'ai failli complètement lâcher l'affaire au bout de même pas 30 secondes. Encore cette même putain de guerre à la con Fédération VS Colonies avec ces idiots des colonies qui suicident leur habitat naturel dans la tronche de la Terre pour je ne sais quelle raison idiote?? Pfft...
Bon, malgré le background soi disant différent car dans son propre univers mais en réalité complètement copié-collé de quarante douze mille autres séries Gundam, j'ai continué à regarder et j'avais plutôt accroché à certains des persos. Le héros a un côté roublard plutôt amusant même si ça se perd un peu par la suite, et le duo de pilotes Roybea/Witz a une dynamique bien sympathique à suivre. Et bizarrement, même si les newtypes sont complètement au cœur de ce Gundam, c'était loin d'être aussi relou que dans l'UC. Probablement parce que ça fait beaucoup moins Deus Ex Machina et parce que même l'animé montre des limites au concept. C'est pas ce qui m'fera apprécier les Newtypes bien sûr mais ça reste loin d'être le plus gros défaut de Gundam X.

Car oui, c'est pas non plus une série sans défauts. Déjà on a la tare habituelle des séries de mécha qui fait qu'on peut pas reprocher aux gens de pas prendre le genre au sérieux : y a quarante douze mille combats inutiles, sans intérêt et sans enjeu qui sont juste là pour faire vendre du plastique. Et une des raisons pour lesquelles c'est encore plus rédhibitoire ici est :
Spoiler :
lors de la fin, avec la guerre qui est annoncée et tout le monde qui l'appréhende tout en faisant comme s'ils étaient en train de faire un compte à rebours pour le nouvel an ou j'sais pas quoi. Ben c'est bien simple, une fois que la guerre soi disant de ouf a commencé, on a exactement les mêmes bagarres pourraves du début de l'animé, mais cette fois le décor est celui de l'espace. Aucune autre différence. A quoi ça sert d'essayer de nous hyper pendant 2-3 épisodes avant un conflit soi disant terrible si c'est pour au final que ça change rien à ce qui se passe concrètement au cours des épisodes?

Le côté redondant et ultra lourd des ces combats est aussi accentué par les antagonistes qui ont tout le temps la même foutue stratégie de combat qui marche absolument jamais mais qu'ils utilisent systématiquement on-ne-sait-pas-trop-pourquoi :
Spoiler :
-"Vas-y fréro, je le tiens! Tu peux le taper!"
*Le frère fonce pour empaler le Gundam en question*
*Un tir d'un allié interrompt l'attaque*
-"NANIII?"

Pour contraster justement, mon épisode préféré de la série est celui vers le milieu où l'on en apprend plus sur le background et les motivations de Roybea et Witz, avec l'accent qui est bien plus mis sur l'impact humain et relationnel que la vie de pilote de mecha' a sur ces deux là. Bon ils ont quand même réussi à foutre leurs foutus combats de mecha inutiles vers la fin mais quand même.

Sinon le côté un peu post-apocalyptique de l'univers ("After War") n'a bien sûr aucune crédibilité quand les héros arrivent à réparer tous leurs Gundam quasiment tous les épisodes comme si de rien n'était et comme si les ressources n'étaient pas limitées.

Autre reproche aussi, l'héroïne. Elle est pas casse-couille comme la plupart des nanas dans Gundam mais je trouve son évolution dans la série un peu artificielle :
Spoiler :
Je ne vois absolument pas pourquoi elle en pince pour Garrod mis à part le fait que c'est l'héroïne principale et que lui c'est le héros. Y a juste aucune réelle complicité entre ces deux persos, ça semble aussi factice que les nanas des dating sims ou animés harem. Alors qu'à côté, t'as Parla Sis qui a l'air d'être beaucoup plus complice et pote avec Garrod mais aussi le reste de la team et montre plus de personnalité en un ou deux épisodes que Tiffa en 39. J'souhaite pas spécialement qu'ils remplacent Tiffa par Parla dans le rôle d'amoureuse du héros, c'est juste qu'en fait cette romance n'a pas lieu d'être à mon avis.

Au final ça reste un Gundam pas trop mauvais, mais pas top tier non plus. Le fait qu'il n'y ait que 39 épisodes au lieu des 50 habituels joue en sa faveur je pense car des heures de bouche-trou en plus ça m'aurait sûrement gonflé (d'autant plus qu'y a quasiment pas de scénar' global, juste plein de mini-arcs vaguement liés), alors que là ça se conclut relativement vite. La façon avec laquelle la fin se déroule était probablement mieux dans le concept
Spoiler :
(La conclusion avec beaucoup de narration dans un lieu psychédélique, d'explications et de dialogue entre tous les personnages, bad guys inclus, au lieu de juste du piou piou prévisible dans l'espace)
que dans l'exécution mais je prends quand même.

------
Eureka Seven AO : Autant le dire, c'est bien pourri. Je pensais que les avis sur le net étaient exagérés et pas forcément fiables non plus (en même temps comment peut on croire en Internet quand il te dit que Zeta Gundam c'est génial? :mrgreen: ), mais non, c'est tout à fait ça.

En fait, c'est un animé qui est de base bordélique, avec plein de directions différentes qui donnent l'impression que les scénaristes réécrivent l'histoire et les personnages tous les 2 épisodes et qu'ils se sont perdus eux mêmes. Ça se voit évidemment avec les histoires de
Spoiler :
voyage temporel à base de gun magique Deus Ex machina
mais aussi la nana' aux cheveux roses là, Miller ou j'sais plus quoi. A chaque épisode, c'est quelqu'un de complètement différent dont le seul point commun est d'être toujours insupportable. C'est un perso' totalement secondaire et dont on se fout complètement mais qui cherche à s'accaparer l'attention et le screentime et on sait pas trop pourquoi. Y a un moment où
Spoiler :
elle gueule à tout le monde qu'elle a tué quelqu'un...et tout le monde a l'air de s'en foutre mais d'une force. Ce qui est complètement compréhensible d'ailleurs vu comment nous aussi on en a rien à fiche. :D


Et en plus de tout ça, c'est une suite qui renie tout ce qui faisait la force de son prédécesseur. Où sont passées les musiques trance/acid/techno stylées qu'il y avait par-ci par-là dans Eureka Seven? Mises à la poubelle et remplacées par de l'orchestral super chiant. Où est toute l'influence des contre-cultures surfer/rave/etc. ? Mise à la poubelle et remplacée par du militaire/para-militaire ennuyeux.

Bref, le seul truc intéressant avec AO c'est de critiquer ses dizaines de tares. :D
Avatar de l’utilisateur
M.Knight
1 crédit c'est déjà trop
 
Messages: 2493
Inscrit le: 24 Déc 2010, 11:28

Précédent

Retour vers Au comptoir de la salle d'arcade

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)