[FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Tranches de passions surtout rétro et surtout gaming, mais pas que. Alias "FBI" - si les fédéraux débarquent, c'est Yace qui a fait le coup.

[FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar NPI » 24 Nov 2011, 13:56

Voici donc la seconde partie de ce dictionnaire des shoots 8-bits consacré cette fois aux micros. En effet, si la ludothèque Amiga est déclarée immense, autant que celle de l'Atari ST, certaines sont restées plus discrètes comme par exemple le Commodore 64 et la MSX ... Et pourtant, peut-être par un contexte spécial faisant que les jeux développés étaient si nombreux que la plupart restaient obscurs (Man From the Council par exemple) l'on n'a encore qu'une partie de la ludothèque entière de ces ordinateurs. Ce "dictionnaire Part II" traitera donc de shmups plus ou moins obscurs, tous bons en tout cas, ayant chacun une petite particularité. Car cette "liberté de développement" a laissé des OVNIs que jamais l'on aurait osé créer en Arcade ou sur consoles ... En voilà un sujet intéressant ! Voilà donc la partie 2 : micros du ...

Petit dictionnaire des shoots 8-bit.

Aleste 2

Image

On commence violemment avec un des meilleurs jeux MSX : j'ai nommé Aleste 2. Et - je le précise -, si je ne parle pas ici du premier Aleste, ni dans la première partie du premier Power Strike, c'est pour ne pas faire doublon. Car si tous ces jeux sont différents je ne ferais que redire encore et encore la même chose sur le level-design, les graphismes, le gameplay ...

Cet Aleste 2 est un jeu plutôt énorme pour la MSX, littéralement d'abord car il prend plusieurs disquettes, mais aussi parce que cela est l'un des jeux les plus aboutis dessus, et parmi mes préférés (avec Maze of Galious et Megami Tensei). Le ton est donné, on a là une tuerie comme Compile sait les faire. Graphiquement d'abord voilà quelque chose de gigantesque avec des ennemis nombreux, des boss originaux, des décors sublimes qui marquent bien la boite : on repousse les limites de la machine.

Image

Le gameplay est encore une fois très complet avec des armes nombreuses et une véritable impression de destruction qui sur les machines 8-bit rendait tantôt mal (B-Wings) tantôt beaucoup mieux (Star Force) ; ce n'est pas très important me direz-vous, eh bien j'estime que cela fait partie de l'adrénaline et du fun du jeu. Les bruitages sont un élément très important ...

Que dire de la musique ? Eh bien on a là quelque chose d'extraordinaire, des mélodies immergeant le joueur dans le jeu et son univers spécial mais si attachant ... Voilà donc la manière qu'a Compile pour faire ses jeux. Pour finir, ajoutons la présence de Zanac sur la machine, que je n'ai pas tellement apprécié, curieux d'ailleurs car c'est le seul jeu que je n'ai pas apprécié venant d'eux. La version NES est apparemment la meilleure mais je n'ai pas accroché non plus ...

Alleykat

Image

Si l'on devait citer tous les hybrides shoot-racing, on n'en aurait pas fini. Et si des jeux s'orientent plus vers le mode course (Torus Trooper), cet Alleykat est bien un shmup agrémenté d'éléments de course, un peu comme un certain Gallop, mais dans un tout autre genre ... Voilà une petite présentation.

Le jeu tout d'abord présente un système d'argent à la Road Rash, servant principalement à participer à d'autres courses. Mais là n'est pas le plus important ... Le système de jeu est simple mais peut se révéler très complexe. A la manière d'un Uridium, vous pouvez augmenter la vitesse de votre vaisseau (pour un jeu de course c'est logique ...) mais cela peut vite se révéler handicapant. En effet, le jeu présente un système d'esquive verticale à la B-Wings - mais contrôlée par rapport à ce dernier -, qui sera extrêmement utilisée de par le level-design, utilisant des "haies" et autres obstacles à éviter ...

Image
Un crash ...

Si vous touchez un obstacle, c'est le crash et ça risque d'être fort handicapant. Et autant vous dire que, si certains niveaux sont plutôt faciles et relativement libres, d'autres seront aussi ouverts que le trajet nécessité pour one-créditer DDP DOJ avec le record du monde : c'est-à-dire point du tout. Un seul chemin à parcourir et si à faible vitesse c'est déjà presque infaisable, à la vitesse maximum n'espérez pas survivre sans avoir essayé des centaines de fois.

Et c'est ça qui rend Alleykat tellement addictif : des niveaux qui demandent d'être rejoués, pour les finir, pour avoir son meilleur score, son meilleur temps, pour le fun. Ajoutez un mode deux joueurs très efficace tenant plus de la coopération que de la bataille et des tas de courses différentes et vous avez là une véritable "hidden gem" comme on n'en fait plus.

Blood Money

Image

Plutôt connu pour ses versions 16 ou 32-bit et n'en déplaise à ceux qui trouvent que je suis trop fanboy - les mêmes à qui je répondrai d'ailleurs que cette section est faite pour ça -, j'estime que cette version est la meilleure en tous points.

Beaucoup ont encore en tête les splendides musiques de Blood Money, ses shops légendaires avec ses nombreuses armes, son vaisseau fort sympathique, et ce sont là les points qui font le charisme de ce jeu : un armement plus que complet permet de faire face aux ennemis dangereux et au scrolling sadique. Son statut de jeu culte n'est pas volé et on pourrait quelifier ce jeu de tuerie. Et cette liste en comportera beaucoup.

Image
Un shop.

Parlons des shops : à la Magical Chase ils vous permettront d'acheter ou d'upgrader différentes armes (shot frontal, shot arrière, missiles ...), armes très utiles car croyez-moi, dès que vous en aurez l'argent, vous foncerez sur chaque shop qui se montrera. Blood Money est dur. Et le level-design aussi réussi soit-il comporte de vrais passages horriblement difficiles.

Passages nombreux dans des niveaux vraiment longs (Compile n'a qu'à bien se tenir !), gardés par des boss fort sympathiques, autant que le bestiaire est original. Voilà donc un shoot magnifique dans tous les sens du terme, dont le thème restera gravé dans votre esprit. Pour ceux qui ne le connaissent pas : http://www.youtube.com/watch?v=-Igevw8PRRY !

Catalypse

Image

De chef-d'oeuvre en chef-d'oeuvre on continue ce dictionnaire avec là ce qui semble être une perle rare, un véritable bijou de gameplay quasi-inconnu et qui s'avère être l'un des meilleurs de cette liste. Un chef-d'oeuvre parmi les chefs-d'oeuvre, que demander de plus ? Bienvenue dans Catalypse, un shmup qui saura vous fasciner autant qu'il saura vous faire souffrir, au son du C64.

Dès les premières minutes on sent le jeu excellent : level-design bien fait, difficulté calibrée pour ne pas être infaisable tout en ne laissant pas le joueur s'en tirer avant des dizaines d'essais, musiques rafraîchissantes, vaisseau mignon, animations et décors soignés ... "C'est du C64 ça ?!" se dira-t-on en se remémorant les meilleures parties de shmups Amiga et ST et en se disant que ce jeu seul est supérieur à tout ça. Pas mal hein ?

Image
Le boss qui ressemble à celui d'Astro Warrior.

L'armement est proche d'un R-Type ou d'un Armalyte (les lasers réfléchissants serviront beaucoup), et le fun est ici immense : pour ainsi dire seul un shmup sur la machine l'a dépassé et sa présentation est plus bas ... Et je ne cite là que certains des avantages du jeu.

J'ai déjà parlé des musiques mais là encore c'est impossible de ne pas y revenir : des musiques toniques accompagnant le joueur le long de son aventure avec des bruitages très efficaces.

Les boss quant à eux sont parmi les plus originaux : aux boss magnifiques se mêlent des bizarreries bien plus impressionnantes : impossible de ne pas citer le boss du stage 3 unique en son genre. Le boss de fin est également étrange et les divers ennemis sont splendides. Voilà donc l'un des meilleurs jeux C64. A jouer, à rejouer encore et encore.

Cybernoid 2

Image

Avant d'entrer dans le vif du sujet, je précise que le 1 ne sera pas cité pour les mêmes raisons évoquées précédemment dans la présentation d'Aleste. Et maitenant, entrons dans le vif du sujet.

J'ai souvent parlé de la musique spéciale du Commodore 64, grâce au "SID", une puce sonore qui donna à la chiptune ses lettres de noblesse. Les fans de cette musique se souviendront sans doute de Sanxion, The Great Giana Sisters, Turrican ou encore Delta. Moi, ma préférée, c'est celle de Cybernoid 2. Et il n'y a rien à redire, c'est probablement le plus beau thème que j'aie jamais entendu avec celui de Silent Hill. Et cette musique vous suivra tout le long du jeu. Joie !

Le jeu en lui-même est aussi une tuerie. Vous devez commencer à vous demander pourquoi il y en a autant dans cette liste, ce à quoi je répondrai qu'au vu du nombre de shmups sur les micros 8-bit je ne pouvais sélectionner que les meilleurs ou les plus intéressants. Et intéressant, ce Cybernoid 2 l'est car le gameplay est complètement différent de tout ce que vous connaissez sur le shmup. Je vous présente le shmup à tableaux !

Image

Le principe ressemble aux jeux à tableaux en général : vous êtes à un point de l'écran et vous devez sortir à un autre. Et si c'est généralement facile, dans Cybernoid 2, c'est à un niveau supérieur ! Le level-design est terrifiant tant il est sadique : configurations fermées, passages au pixel près et maniabilité qui ne laisse pas le droit à l'erreur sous peine de recommencer : on croirait entendre une description de Silver Surfer mais non, vous êtes bien devant Cybernoid 2.

L'élément qui rend tout ceci difficile, c'est la gravité. Dans un shmup ? Eh oui, votre vaisseau va donc lentement vers le bas et doit être relevé. Si cela peut être votre ami, cela sera aussi un terrible ennemi lors des passages serrés ... Pour vous accompagner face aux nombreux ennemis, vous avez un armement conséquent : missiles, bombes, boucliers ... Une occasion de ressortir le premier sur NES/C64 pour se faire la main !

Denniffia

Image
C'est beau.

Attention : jeu bizarre. Ne vous attendez pas là à une grande perle car ce n'en est pas une, mais cela reste tout de même un bon shoot avec de nombreux avantages en tous genres.

Car quand l'on m'a parlé de ce jeu, je me suis juste dit : "bof, encore un shoot banal C64 ...". Je l'ai un peu oublié et par hasard je suis tombé sur des screenshots. Et là j'ai eu envie d'y jouer.

Certes, on m'avait prévenu : "c'est peut-être beau mais au gameplay c'est bizarre, dur, moyen". L'écran titre se lance, suivi de quelques explications sur les touches, etc. Et là, je me dis que c'est l'un des plus beaux jeux jamais créés. Des décors de type simple mais avec une palette de couleurs unique, poutant rappeler le dernier stage de Catalypse, mais en largement amélioré. Et à peine a-t-on le temps d'admirer les graphismes que l'on se prend une boulette, sans l'avoir sentie. Et on voit les défauts du jeu.

Pour un shmup qui se joue au bullet herding, mieux vaut un vaisseau maniable, or on a ici un vaisseau plutôt lent qui, même aidé par des power-ups en tous genres aura du mal à éviter les boulettes des nombreux ennemis. Autrep articularité du jeu : après avoir fini un stage, vous le recommencez en mode miroir cette fois : le scrolling est donc de droite à gauche et les ennemis vont aussi dans le sens inverse.

Les musiques sont encore une fois excellentes. On peut donc dire de ce Denniffia que c'est une vraie curiosité, techniquement bluffante bien que difficile à cause d'un gameplay mal étudié. Un jeu à essayer.

Enforcer

Image
Amazing game ahead.

Peut-être connaissez-vous Manfred Trenz, l'auteur des Great Giana Sisters et des Turrican. En tout cas, c'est à lui que l'on doit cet excellent Enforcer qui saua vous prouve que le Commodore 64 en a dans le ventre et que ses shoots sont parmi les meilleurs.

Enforcer, ça ressemble un peu aux niveaux shmup du second Turrican ou de Rendering Ranger R2, boostés, plus beaux, pour donner une tuerie, un classique, un des meilleurs jeux jamais créés. Warning : a huge masterpiece is coming.
Chaque décor est magnifique, chaque ennemi est spécial, a son identité, colle au décor, rappelle d'autres jeux (les missiles de Scramble), et rend Enforcer unique en son genre. Chaque stage possède une ambiance différente, magnifié par un level-design presque sans équivalent, des scrollings en parallaxes, et un thème particulier. Quand Manfred Trenz se lâche, ça ne rigole pas, on le verra plus tard dans cette liste. Et je n'ai pas parlé des boss, tout simplement sublimes, avec chacun un pattern spécifique, tous splendides et immenses, on se demande bien comment un C64 fait tourner ça.

Image
Trenz touch.

Qualifier les armes de nombreuses est petit tant l'armement est vaste, plus ou moins similaire à celui de Rendering Ranger : des shots différents, un beam, des boucliers et autres options. Je parlais de fun, eh bien là il est décuplé par rapport à tous les autres shmups. Les musiques alternent mélodies et musiques avec plus de "tension", les bruitages sont fins et nets.

Dans chaque niveau, des situations sont différentes (chutes de pierres, bulles qui sortent de tuyaux), c'est très inventif et les niveaux sont cohérents entre eux. Inutile de tergiverser : ce jeu-là est une tuerie absolue, l'un des meilleurs jeux de cette liste et simplement l'un des meilleurs shmups jamais créés.

Comment donc peut-il y avoir mieux dans cette liste ? Lisez la suite !

Gradius II

Image
MSX style.

Voilà un épisode bien particulier de la série Gradius. Et pour les grincheux qui diraient que Gradius II était déjà dans la première partie du dictionnaire, je précise qu'il s'agit d'un opus à part sans aucun rapport avec celui de l'Arcade/NES.

Le joueur qui commencera à jouer à Gradius II se dira qu'il est en face d'un très beau Gradius, avec de bonnes musiques, et tout ce qui fait la renommée de la série. Et quand il aura fini le jeu, il se dira que c'était peut-être un des meilleurs opus. Grosse erreur.

Car si tout ça, sans rien de plus, aurait déjà constitué un des meilleurs jeux de cette liste, il y a en réalité des tonnes de secrets plus ou moins cachés, une sombre histoire de bêta et des armes inédites. Vous êtes plus intéressé maintenant ?
Car à la destruction de chaque boss, le coeur devient bleu et vous permet d'entrer dedans. Vous avez bien entendu : chaque boss contient un stage ! Et ce sont parmi les plus intéressants car ils permettent d'obtenir un précieux objet : une arme supplémentaire qui viendra s'ajouter aux autres cases ! Ainsi, vous pourrez donc avoir l'honneur de posséder les six armes en rentrant dans les six boss. Et ces armes sont plutôt utiles.

Au rayon des nouveautés, on trouve aussi des niveaux cachés qui peuvent présenter un faible intérêt mais peuvent tout de même augmenter le score, en plus de proposer une expérience riche dont on n'aurait pu profiter en arcade. Enfin, un loop 2 vient ponctuer ces ajouts approfondissant ce Gradius II MSX, avec à la clé un True Last Boss pour finir entièrement le jeu.

Image
Un screenshot de la bêta (merci Grospixels).

Complexe ce Gradius ? Ce n'est pas fini car en effet, une bêta a fuité lors du développement du jeu où l'on pouvait trouver deux stages dont un très beau, cristallisé avec un boss faisant songer à un autre de Over Horizon, et des ennemis plutôt originaux.

Guardic

Image

Avant le Wario Ware du shmup Shooting Love 2007, on eût droit au Bubble Bobble du shmup : j'ai nommé Guardic. Parmi les tout premiers essais de Compile sur la machine, le concept est original au même titre qu'un Quarth.

Shmup à tableaux dans un style différent de Cybernoid, ce Guardic (qui au passage se verra offrir une suite, The Guardian Legend) ne vous permettra d'accéder au tableau suivant qu'en éliminant tous les ennemis présents. Et si vous vous dites que ça a l'air facile, sachez que le décor s'en mêle et que les ennemis sont nombreux, rapides et violents.

Car ce Guardic, presque plus qu'un Zanac, est difficile : avec un level-design simple et efficace (à la Bubble Bobble) et l'armement doit être utilisé à bon escient pour faire face à ces nombreuses vagues. Petit point commun avec The Guardian Legend : entre les tableaux, vous naviguerez dans un dédale pour trouver le tableau suivant.

Principe addictif donc, qui peut se révéler très intéressant et offrir de la difficulté (les boss ...). Graphiquement en revanche, c'est plutôt simple mais ce n'est pas l'essentiel ; la musique quand à elle se laisse écouter, pas désagréable sans être non plus un chef-d'oeuvre. Un très bon jeu en somme, à jouer quand on s'ennuie, dans le genre Quarth ou Bubble Bobble.

IO

Image
Un boss magnifique.

Retour au C64 avec un shoot horizontal et pas des moindres : IO (Into Oblivion) est un jeu qui vous fera souffrir, car si le nombre de niveaux est peu élevé, le level-design est perfide et vous fera chuter de très nombreuses fois.

IO, c'est la définition du shoot'em up dans toute sa splendeur : un vaisseau, deux options, de la difficulté. Car là, on a un jeu sans fioritures hormis les grpahismes magnifiques : pas de musique, des bruitages excellents, et un shoot efficace. Efficace il le faut car les ennemis ont chacun une attaque particulière : un serpent se divisera en une dizaine de boules, d'autres opteront pour la "vague kamikaze" ...

Tous les boss sont absolument magnifiques et s'ils peuvent être moins impressionnants au niveau des patterns, ils en imposent tout de même avec une animation des sprites splendide digne des meilleurs shoots Amiga, autant d'ailleurs que la maniabilité parfaite permettant les meilleurs timings et des esquives au pixel près. Un exemple !

Image

IO est donc un shoot qui plaira aux puristes, car il n'y a rien de plus que ce que l'on demande d'un shmup. On regrette tout de même l'absence de musique dans les stages mais la qualité des bruitages compense cette absence. Un shoot techniquement parfait, auquel il manque tout de même un petit quelque chose.

Katakis

Image

Voilà le meilleur shoot de tout ce dictionnaire et également mon second shmup favori toutes catégories confondues ! Mélange d'aventure épique, de shoot hardcore, de R-Type like avec un scénario de shmup, Katakis reprend les meilleurs points de toutes les catégories pré-citées, les mélange et en fait quelque chose de splendide jamais égalé. Bienvenue dans ce voyage sur la planète Katakis pour en reprendre le contrôle.

Avec l'un des meilleurs vaisseaux de shmup, le DS-H75 Eagle Fighter, vous affronterez des pièges, de péril en péril pour avancer peu à peu dans les méandres de cette aventure unique en son genre. Si Over Horizon maniait un mélange habile de Gradius et de R-Type, Katakis prend simplement les meilleurs éléments de ces derniers, mais aussi de tous les autres shoots horizontaux, postérieurs et antérieurs (Darius, Parodius ...). Plus qu'une tuerie.

Image

Graphiquement c'est la folie : ambiances superbement bien réalisées, décors plus qu'originaux dans un style hyper rétro charmant, accompagné par un level-design magistral, une véritable leçon de jeu vidéo. Je ne parle pas de la maniabilité et de l'armement parfaits tous les deux. Les thèmes musicaux sont dignes du C64 : mélodies, thèmes épiques, ou plus inquiétants ...

Les ennemis, les boss, les situations sont tous variés à tel point que le studio du jeu dont il s'est inspiré : R-Type a porté plainte pour plagiat sur la version Amiga, comme auparavant avec The Great Giana Sisters et Super Mario Bros. Il y avait de quoi avoir peur !

Image

Et Katakis lui-même a fait des émules avec notamment Boom!, un jeu très rare sur C64, ayant pas mal copié Manfred Trenz ...

Katakis est donc l'un des meilleurs jeux jamais créé, un véritable chef-d'oeuvre vidéoludique, un monument du shmup. Le shoot indispensable du C64.

R-Type

Image

Inutile de présenter encore l'un des mielleurs shoots jamais créés. En revanche, il se trouve qu'un certain Manfred Trenz a programmé une version de ce jeu sur C64, et avec tout son talent je peux vous dire qu'il s'agit probablement de la meilleure version après celle originale sur Arcade.

Pour la petite histoire, suite au procès pour plagiat de R-Type, Manfred Trenz a été forcé de porter ce monument sur Commodore 64 : franche réussite, surtout quand on sait qu'il n'a eu que six semaines ! Et ce manque de temps a permis au jeu d'obtenir quelques modifications rendant cette version particulière. Des changements dans le level-design tout d'abord mais aussi une rapidité plus conséquente du jeu.

Image

Les graphismes portent le cachet de Katakis, donnant l'impression d'un jeu original, et les musiques, grâce au Commodore 64, sont sublimes. Une version pour les fans donc, les fans de Manfred Trenz, les fans de R-Type, les fans du C64 ... Plus qu'une nouvelle expérience de jeu, un chef-d'oeuvre.

Space Manbow

Image

Et l'on termine ce dictionnaire par un des meilleurs shoots MSX, très particulier mais qui ne laisse pas indifférent. Avec son vaisseau étrange, on a là une sorte de spin-off Gradius, avec pas mal d'ajouts intéressants qui devraient plaire à tout le monde.

Premièrement, l'upgrade immense des armes : pas moins de seize niveaux seront disponibles ! Le gameplay est propre comme dans les Gradius en général. Le level-design est vraiment bon, avec un scrolling qui va presque librement, comme dans un Blood Money ; mais le plus impressionnant vient des grapismes, sans doute parmi les plus beaux de toute la plate-forme : ennemis soignés, boss grands et beaux et décors originaux inspirés tantôt de R-Type, tantôt de Gradius.

Image

Les musiques sont variées et toutes bonnes ainsi que les bruitages. Et à l'image d'un Katakis, elles collent au jeu qui propose des situations toutes différentes : on ne peut qu'admirer l'audace des développeurs qui ont créé ce jeu sur la MSX2.

Animations, sprites, tout est calibré au pixel près et mis au bon endroit au bon moment dans le jeu pour offrir au joueur un plaisir rare. Konami nous offre encore un trésor de shmup sur MSX. Encore une tuerie à ajouter à la liste qui s'allonge ...

-----

Cette partie 2 est maintenant terminée, je me permets tout de même de citer quelques shoot'em-ups que je n'ai pas voulu approfondir et qui valent le coup :

- Herzog sur MSX, premier du nom qui aura comme suite l'un des premiers RTS, mi-shoot mi-stratégie

- Urudium sur C-64, porté sur NES dans un version horriblement difficile (plus encore que l'original !) : The Last Starfighter (et non Stardrifter !).

ImageImage
Uridium et The Last Starfighter.

- Phobia sur C-64, un shoot magnifique.

- Nausicaa sur MSX, l'un des seuls Miyazaki à avoir été converti en jeu vidéo.

Image

- POD et Voidrunner, deux shoots addictifs sur C-64, très rapides.
- Wizball, une bizarrerie très complexe.

Image

- Laserfight!, le premier shoot de S. Yagawa.

Image

- Moons sur C-64, un jeu intéressant.

Image

- Armalyte
- Parsec.

A bientôt pour un prochain Fanboy Inside :)) !
Dernière édition par NPI le 24 Nov 2011, 14:09, édité 1 fois au total.
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait." M. Twain
Avatar de l’utilisateur
NPI
El Smarto
 
Messages: 2534
Inscrit le: 18 Sep 2010, 09:06

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar Cormano » 24 Nov 2011, 14:08

NoPseudoIdea a écrit:GROS (...) puis

Armalyte.

A bientôt pour un prochain Fanboy Inside :)) !


Armalyte dont il existe d'ailleurs un remake datant de l'année dernière. Quelqu'un l'a essayé ?

La vidéo qui va bien
Nice poulet ! You are goulette !
Avatar de l’utilisateur
Cormano
Counter Stop
 
Messages: 7278
Inscrit le: 22 Mai 2003, 16:26
Localisation: Nantes

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar NPI » 24 Nov 2011, 14:10

(correction de quelques coquilles)

Curieux Cormano, je connaissais le remake de IO : http://www.youtube.com/watch?v=UI23ExRZsHc mais pas celui d'Armalyte.
Il y a aussi un Katakis 2 en développement :)) !
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait." M. Twain
Avatar de l’utilisateur
NPI
El Smarto
 
Messages: 2534
Inscrit le: 18 Sep 2010, 09:06

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar yace » 24 Nov 2011, 16:35

Bravo ! Encore une saine lecture !
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
 
Messages: 29639
Inscrit le: 30 Juin 2003, 17:20
Localisation: Ailleurs...

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar NPI » 24 Nov 2011, 17:02

Merci ^^ si tu as d'autres noms de shoots n'hésite pas (surtout sur Gear/GB :D ) !

Je te conseille aussi Xexyz sur NES.
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait." M. Twain
Avatar de l’utilisateur
NPI
El Smarto
 
Messages: 2534
Inscrit le: 18 Sep 2010, 09:06

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar yace » 24 Nov 2011, 21:46

Je veux une soirée spéciale Manfred Trenz sur Nolife ! :P
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
 
Messages: 29639
Inscrit le: 30 Juin 2003, 17:20
Localisation: Ailleurs...

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar Hobbie » 24 Nov 2011, 22:05

Moi je vous conseille Zanac sur MSX !

:mrgreen:

Et - je le précise -, si je ne parle pas ici du premier Aleste, ni dans la première partie du premier Power Strike, c'est pour ne pas faire doublon


Je vois que mon intervention a laissé des séquelles ! :D

Merci encore pour ce nouveau FBI NPI ! 8)
Avatar de l’utilisateur
Hobbie
Counter Stop
 
Messages: 5536
Inscrit le: 07 Fév 2010, 01:21
Localisation: Theâtre des Astres

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar Shadow gallery » 24 Nov 2011, 22:40

Et bien ! FBI prend une petite tonalité encyclopédique , bravo et merci NoPseudoIdea !

Certains voient aussi dans le monstre bleu qui apparaît sur l'image de Gradius 2 Beta sur MSX, le meme animal que l'on affronte dans à la fin de certains stages de Penguin Adventure sur la meme bécane.

Il y a aussi un très bon Nemesis / Gradius inédit qui tourne en " Java ", et qui porte le nom barbare de GR3 ( considéré à tord ou raison comme nemesis 4 sur MSX ).
Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Shadow gallery
Professional Cardboard
 
Messages: 7342
Inscrit le: 21 Sep 2010, 18:48

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar yace » 24 Nov 2011, 22:44

Certains voient aussi dans le monstre bleu qui apparaît sur l'image de Gradius 2 Beta sur MSX, le meme animal que l'on affronte dans à la fin de certains stages de Penguin Adventure sur la meme bécane.


L'expert a parlé.
Playlist TBYVGS

On nous promet les cieux, nom de Dieu, pour toute récompense
Tandis que ces messieurs, nom de Dieu, s'arrondissent la panse, sang Dieu!
Nous crevons d'abstinence, nom de Dieu, nous crevons d'abstinence!
Avatar de l’utilisateur
yace
Ben... yace, quoi
 
Messages: 29639
Inscrit le: 30 Juin 2003, 17:20
Localisation: Ailleurs...

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar FenriX » 10 Déc 2011, 09:12

Bonjour,

dans les shmup étranges et addictifs, il y a les jeux de Jeff Minter : la trilogie Attack/Revenge/Return of the Mutant Camels sur C64 en particulier.
FenriX
Insert Coin
 
Messages: 1
Inscrit le: 10 Déc 2011, 09:05

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar Ryz' » 10 Déc 2011, 20:51

4ème ligne de ce FbI & ça cause déjà Man From the Council ?...

aaaah, NPI... :charme:

j'y retourne!
>>> Sounds of Infinity

"You suffer... but why?"
Avatar de l’utilisateur
Ryz'
Counter Stop
 
Messages: 6333
Inscrit le: 30 Oct 2010, 17:34
Localisation: Around Saturn...

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar Ryz' » 10 Déc 2011, 21:37

bien!

génial ce concept de dico du shoot, essentiel même ici, sur ce forum. :aaah:
je connaissais certains des shmups ici cités, & grâce à ce FbI j'en ai découvert d'autres & t'as carrément réussit à minciter à aller essayer ces derniers, ce que je ferai au + vite.


ah, &...
NoPseudoIdea a écrit:- Wizball, une bizarrerie très complexe.
Image

mais non, mais non, juste un autre bijou d'une époque où on imposait son délire créatif aux joueurs & non où l'on s'adaptait à ce que veulent les joueurs...
& c'est là put***, là que réside TOUTE la différence, que ce soit pour les jeux obscurs comme ce Wizball où pour les grosses tueries comme il y en avaient tellement à l'époque. :megaclasse:
>>> Sounds of Infinity

"You suffer... but why?"
Avatar de l’utilisateur
Ryz'
Counter Stop
 
Messages: 6333
Inscrit le: 30 Oct 2010, 17:34
Localisation: Around Saturn...

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar NPI » 11 Déc 2011, 08:35

Les Cybernoid sont aussi dans cet esprit mais moins tout de même. Ce Wizball est extraordinaire mais aussi vraiment particulier, enfin bon j'ai trouvé une map ^^ .

Et l'on oublie parfois que les autres genres sont aussi présents sur micro ! Si sur consoles le platformer est vraiment développé (d'ailleurs une version PC Engine CD de Cocoron était prévue, il existe des exemplaires de la bêta mais pas dumpés), on a tout de même des perles notamment sur C64 :
- MYTH History in the Making, avec un thème magnifique de surcroît
- Dans un autre genre Project Firestart dans mon top 3 C64 lui :love: un vrai survival-horror à la Dead Space mais en bien, avec une ambiance ultra-travaillée et un besoin de map pire encore que dans les Metroid : http://www.jt-3d.com/pics2/projfire.gif !
- Les Turrican qui je le précise ont été développés originalement pour le C64
- Gem'x un puzzle-game doté de l'un des plus beaux thèmes jamais entendus :ouin:
- The Great Giana Sisters, c'est SMB en mieux (avec le thème du nanar Le Clandestin !)
- The Sentinel, un OVNI
- Elite, le jeu de légende
- Beyond the Ice Palace encore une perle ...
- Mayhem in Monsterland
- etc.

Très large ludothèque donc.

Quant à Man from the Council, j'aurais besoin de l'approfondir mais comme il y a Demon's Souls et Rayman Origins approaching fast, je n'en ai pas le temps pour le moment ^^ .
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait." M. Twain
Avatar de l’utilisateur
NPI
El Smarto
 
Messages: 2534
Inscrit le: 18 Sep 2010, 09:06

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar fiend45 » 11 Déc 2011, 19:58

NoPseudoIdea a écrit: - Dans un autre genre Project Firestart dans mon top 3 C64 lui :love: un vrai survival-horror à la Dead Space mais en bien, avec une ambiance ultra-travaillée et un besoin de map pire encore que dans les Metroid : http://www.jt-3d.com/pics2/projfire.gif !
.


:eek: surprenant de lire ça ici ! absolument, ce jeu est une oeuvre de grande qualité, j'en ai idéalisé y jouer durant des années :eek: :eek: , une de mes premières recherches sur internet en 96 espérant que le c64 soit émulé par des Pc. ..et c'était le cas !. pif d'actualité :idea: .. y'a 2 pages consacrées dans le magazine Retrogamer n°95.
Avatar de l’utilisateur
fiend45
Ruineur de Clavier
 
Messages: 683
Inscrit le: 16 Oct 2010, 19:47

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar Ryz' » 11 Déc 2011, 20:07

NoPseudoIdea a écrit:Et l'on oublie parfois que les autres genres sont aussi présents sur micro !... le platformer...
& pas que : aventure (énorme : les point'n'click, les Lankhor :love: , etc...), réfléxion, simu de vol, etc... + le nombre incalculable de bizarreries complètement génialissimes! & la liste est longue... (Deflektor par exp, comment j'avais surkiffé ce jeu!!!)

la profondeur...
c'est un des critères qui qualifie le mieux l'état d'esprit & l'envergure de ce qui se passait sur les micros à cette époque.



tiens, puisque tu fais 1 pti HS platformers micros, & si c'est pas déjà fait, essaye ceux-là, ils ont tous leur style bien à eux, & certains sont de petites perles :

- Ork (Psygnosis!)
- Fire & Brimstone
- Switchblade I & II
- Bio Challenge


que de souvenirs! :love:
>>> Sounds of Infinity

"You suffer... but why?"
Avatar de l’utilisateur
Ryz'
Counter Stop
 
Messages: 6333
Inscrit le: 30 Oct 2010, 17:34
Localisation: Around Saturn...

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar NPI » 11 Déc 2011, 20:22

Ryz> Ork ... L'autre jeu qui se joue avec un jetpack ? :mrgreen: Evidemment y'a la Psygnosis touch : des graphismes superbement superbes et une couverture à couper le souffle (les plus belles couvertures de Psygnosis sont celles d'Awesome : http://cache.kotaku.com/assets/images/9 ... 5a8e57.jpg et de Cytron : http://www.elitomlinson.com/images/thum ... -00802.jpg ).
(sans déconner, Man from the Council il est génial aussi :D !)

Deflektor j'en ai vu un peu sur la vidéo d'un gars sur youtube (tu l'avais commentée, c'est celui qui était obligé de finir Deflektor pour avoir d'autres jeux :D ).

Quels (là j'ai mal orthographié "shmups" mais promis je ne recommencerai plus) cette liste t'a-t-elle donné envie d'essayer le plus ?

fiend45> Retrogamer 95 ? Vais voir ça ^^ Content de voir des connaisseurs !
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait." M. Twain
Avatar de l’utilisateur
NPI
El Smarto
 
Messages: 2534
Inscrit le: 18 Sep 2010, 09:06

Re: [FANBOY INSIDE 89] Petit dictionnaire des shoots 8-bit micro

Messagepar Ryz' » 11 Déc 2011, 21:05

le cover d'Awesome est complètement.......... a-we-some!
Psygnosis... j'avais fait 1 topic ici sur les covers qui en jetent, j'y avais mis Psygnosis à l'honneur, normal. :megaclasse:



NoPseudoIdea a écrit:Deflektor j'en ai vu un peu sur la vidéo d'un gars sur youtube (tu l'avais commentée, c'est celui qui était obligé de finir Deflektor pour avoir d'autres jeux :D .

exact! ^^
essaye-le, il est génialissime!
il était présent sur une compil' Gremlin (= Gremlin Graphics) qu'on m'avait offert avec mon Atari ST. (ça y est, j'ai la ziq en tête... "Deflektoooor... :musique: " :love: )



hé! tu me donnes envie de rejour à Man From! :D
faut que je démystifie le truc, faut que je vois la fin de ce jeu!!!



Ork l'ambiance sonore est très subtile & elle m'as pas mal envouté, c'est spécial, il est classe ce jeu.



Quels (là j'ai mal orthographié "shmups" mais promis je ne recommencerai plus) cette liste t'a-t-elle donné envie d'essayer le plus ?

Catalypse, Katakis (oui, il serait temps que je l'essaye celui-là), Aleste 2 & le dernier je pense l'avoir essayé à l'époque mais parfois je me retrouvais avec tellement de disquettes à la fois, sans parler du nombre de potes, voisins, etc... qui avaient aussi des micros, c'est Cybernoid 2 qui me dit carrément qq chose.
(ah oui & Nausicaa, "pour voir")



tiens, la liste des shmups que j'ai eu sur Atari ST, en versions originales (avec boite & tout), ou en versions crackées, & pour certains je les ai encore :
- R-Type
- St Dragon
- Atomic Robokid
- Xenon
- Warhawk
- Pluto
- Star Ray

- & sûrement d'autres dont je me souviens plus des titres...

je les tous adoré, même Pluto qui était sympa.

& les + grosses claques furent :
- R-Type (LA révélation perso du potentiel des JV, ce côté futuriste, organique, visionnaire... :amour: )

- Atomic Robokid (la mega-baffe! put*** quand on se retrouve enfermé dans les grandes salles face aux énormes boss, claustro-adrénaline assurée!!! :envie: )

- Star Ray (gros kiff' sur ce jeu, réal' superbe, des parallax à chaques stages.... :aaah: )
>>> Sounds of Infinity

"You suffer... but why?"
Avatar de l’utilisateur
Ryz'
Counter Stop
 
Messages: 6333
Inscrit le: 30 Oct 2010, 17:34
Localisation: Around Saturn...


Retour vers Fanboy Inside

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité